Official Series Partners

News

Sans pression, la fusée russe Lukyanuk prépare sa seconde campagne en ERC avec Saintéloc

2020-03-10T09:00:07+01:00mars 10th, 2020|2020|

Alexey Lukyanuk s’est engagé à poursuivre son approche “sans pression” du Championnat d’Europe des Rallyes de la FIA après avoir signé avec le Saintéloc Junior Team pour 2020 pour piloter une Citroën C3 R5.

Le champion de l’ERC 2018 a manqué de peu de décrocher deux titre consécutif lors de l’épreuve finale du Rallye de Hongrie en novembre dernier face à Chris Ingram. Dans le baquet de droite, Dmitriy Eremeev a été recruté à la place d’Alexey Arnautov, qui fait une pause dans sa carrière de copilote après plus de 10 ans de collaboration avec Lukyanuk. Ce dernier tentera de remporter d’autres succès en ‘ERC en 2020, même s’il ne vise pas forcément le titre.

“Je suis rapide, mais je dois continuer à travailler”
Décrit par un rival comme “l’un des pilotes les plus rapides de la planète”, Lukyanuk a connu un parcourse en ERC qui n’a pas été exempte d’incidents. C’est pourquoi le Russe de 39 ans s’est fixé comme objectif principal de devenir un pilote encore meilleur cette saison, même si cela se fait au détriment du championnat. “Je sais que je suis rapide, mais je suis un peu triste que cela ne se transforme pas toujours en très bons résultats. J’ai encore beaucoup de passion en moi et de l’énergie pour attaquer, pour me battre et pour obtenir de bons résultats, une bonne vitesse. J’ai juste besoin de continuer à travailler sur mon pilotage, sur la voiture et c’est tout”.

Progresser en tant que pilote
“Le rallye est vraiment important pour moi. Les voitures modernes sont si passionnantes à conduire, si faciles à contrôler et elles procurent beaucoup de joie. Cette sensation est la plus importante. Bien sûr, ce serait bien de soutenir ces sensations avec de bons résultats. La victoire au championnat est importante, je ne peux pas le nier, mais quand vous voulez gagner, vous vous mettez tellement de pression sur les épaules. Mon idée est de me concentrer sur mon pilotage. Chaque année, il semble que nous acquérons plus d’expérience, que nous devenons plus forts. Parfois, cela vous retient parce que l’expérience est un poids lourd sur vos épaules, il est donc important de ne pas vous surcharger de connaissances, de rester détendu et de vous amuser en pilotant. Pour moi, c’est probablement la principale stratégie à adopter. Pour y parvenir, nous avons beaucoup de sous-objectifs et de mesures, que je ne suis pas prêt à partager. Mais je ne pense pas vraiment au fait de remporter un deuxième titre, car gagner une fois est déjà un exploit”.

Deuxième campagne avec Saintéloc
“Nous sommes partis l’année dernière d’une feuille blanche et maintenant nous en savons beaucoup plus sur la voiture et l’équipe, donc il est certain que ce sera beaucoup plus facile pour tout le monde. Je pense que nous pouvons améliorer encore la voiture et en tirer un peu plus de vitesse et de fiabilité. C’est intéressant de continuer notre travail car l’année dernière, nous avons cherché l’équilibre, les réglages, les solutions pour avoir plus d’adhérence, surtout sur le tarmac. Mais la voiture est très solide et puissante, facile à contrôler. C’est intéressant de voir où nous pouvons aller avec la C3”.

Huit, un bon chiffre pour 2020
“Huit épreuves, c’est un bon équilibre surtout au regard de la diversité des épreuves, il y a des décor fantastiques pour chaque rallye. J’ai de très bons souvenirs de certains d’entre eux, certaines épreuves n’étaient pas si fantastiques mais huit courses, presque un rallye par mois, c’est un bon programme et pas mal pour le budget. Les rallyes sont difficiles, il y a des pilotes locaux qui sont très rapides, l’année devrait donc être passionnante”.

Lukyanuk remercie Arnautov, et accueille Eremeev
“Je vais m’aligner avec un nouveau copilote cette année, Dmitriy Eremeev, mais je voudrais d’abord dire à quel point j’ai apprécié les années passées avec Alexey. Il était mon copilote depuis 2009 et nous avons gagné beaucoup de rallyes et de championnats ensemble. C’est le gars le plus fort que je connaisse mentalement, il est tellement calme et responsable. Il s’occupait de beaucoup de choses autour de moi, il me soutenait et me donnait la liberté de me concentrer sur ma conduite. Avec Alexey, c’était si naturel et facile, si calme dans la voiture ensemble. Je respecte énormément ces années et notre passion, nos résultats, notre amitié. Dmitriy était copilote pour des pilotes très rapides et il a une bonne expérience. D’accord, il n’a pas fait de rallye de manière intensive ces cinq dernières années, mais j’aime beaucoup son attitude. Il n’a pas été facile de trouver une personne qui corresponde à mes attentes parce que j’avais un niveau élevé avec Alexey. Mais Dmitriy est un choix judicieux. Nous avons eu un entraînement de prise de notes et nous avons fait de bons progrès dans notre préparation. Je suis assez confiant dans le fait que nous arriverons à la première épreuve bien préparés et prêts à obtenir de bons résultats dès les premières étapes”. Un entretien avec Alexey Arnauov est disponible en cliquant ici.

Lukyanuk sur son nouveau coéquipier Griebel : aider et être aidé
“Marijan est cohérent et expérimenté, un type ouvert et sympa que je connais depuis de nombreuses années. Nous pouvons passer une très bonne année en tant que coéquipiers et je suis prêt à partager toute mon expérience de la voiture pour l’aider à atteindre la vitesse qu’il souhaite. Je suis prêt à partager avec n’importe lequel de mes coéquipiers. Mais les Açores se rapprochent de plus en plus. L’ERC me manque car la pause a été longue. Je suis heureux que tout recommence bientôt”.

Saintéloc ravi de garder son pilote avec le soutien de Pirelli et de Citroën Racing
Vincent Ducher du Saintéloc Junior Team, qui a accueilli le soutien de Pirelli et de Citroën Racing, a déclaré : “Il n’y avait aucune raison de ne pas essayer de garder Alexey dans l’équipe. Alexey a gagné plus de spéciales que tout autre pilote l’année dernière et a fini proche du titre. Nous apprenons toujours de la défaite et nous avons analysé la saison passée dans les moindres détails et ce que nous devons faire pour être encore plus performants cette année”.

Où suivre Alexey Lukyanuk en 2020
Rallye des Açores, 26-28 mars ; Rallye des îles Canaries, 7-9 mai ; Rallye Liepāja (Lettonie), 29-31 mai ; 77e Rallye de Pologne, 26-28 juin ; Rallye de Rome Capitale (Italie), 24-26 juillet ; Rallye Barum Czech Zlín, 28-30 août ; Rallye de Chypre, 9-11 octobre ; Rallye de Hongrie, 6-8 novembre.