Official Series Partners

News

Résumé jour 2 : triplé en ERC pour Gryazin au Rally Liepāja

2018-10-14T19:37:05+02:00octobre 14th, 2018|2018, Rally Liepaja|

Nikolay Gryazin a complété un week-end parfait au Rally Liepāja comptant pour le Championnat d’Europe FIA des Rallyes, remportant le classement général, sa catégorie et le titre ERC Junior des moins de 28 ans* avec son copilote Yaroslav Fedorov.

Gryazin a augmenté son avance sur son plus proche rival, Chris Ingram, grâce à trois victoires en spéciale dimanche matin, amenant ensuite prudemment sa ŠKODA Fabia R5 de Sports Racing Technologies à l’arrivée lors des trois dernières spéciales de la saison.

Tentant tout ce qu’il pouvait, le pilote du Toksport WRT n’a pu rivaliser avec le rythme de Gryazin mais a empoché une bonne deuxième place qui lui a assuré la même position finale au classement du championnat FIA ERC Junior Under 28.

Une lutte de titans pour la dernière marche du podium a opposé Fredrik Åhlin et Fabian Kreim. Après qu’ils se sont échangé leurs positions à de multiples reprises au fil du week-end, Kreim est passé devant pour 0”1 avant la dernière spéciale, mais une attaque monumentale d’Åhlin a rendu la troisième place à ce dernier – en plus d’y avoir été le plus rapide avec 8”1 d’avance sur Gryazin.

Le quarté de tête du rallye a démontré la force des espoirs de moins de 28 ans disposant d’une R5, qui ont remporté toutes les spéciales. C’est la première dans l’histoire de cette catégorie que ses représentants se montrent les plus rapides dans chaque secteur chronométré d’un rallye.

Łukasz Habaj (eSky Rally Team) a complété le top 5 final, ayant récupéré sa position après la sortie de route d’Eyvind Brynildsen dans l’ES10 alors que le Norvégien était lancé à la poursuite d’Åhlin et de Kreim pour la troisième place.

Filip Mareš (ACCR Czech Rally Team) et Rhys Yates (Kresta Racing) ont parachevé la domination des Juniors ERC U28 sur le Rally Liepāja, se classant sixième et septième au général en même temps que cinquième et sixième de la catégorie. Tous deux voulaient gagner de la confiance sur les spéciales rapides de la Lettonie, et ont devancé plusieurs rivaux plus expérimentés avec une R5.

L’équipier d’Ingram au sein du Toksport WRT, Orhan Avcioğlu, a perdu trois minutes dans l’ultime spéciale en étant contraint de s’arrêter pour remplacer une roue crevée, mais a conservé la huitième place du général.

Tom Kristensson s’est imposé en ERC Junior des moins de 27 ans tout en finissant neuvième du général, et a battu pour cela son équipier de l’ADAC Opel Rallye Junior Team, Mārtiņš Sesks. Le favori local a quant à lui décroché le titre ERC3* tout en marquant un point au classement général de l’ERC grâce à sa dixième place sur ce rallye.

La catégorie ERC2 des voitures de série est revenue à Sergei Remennik (Russian Performance Motorsport), qui a surmonté une panne de direction assistée juste avant l’assistance de la mi-journée pour finir 12e du général.

Emma Falcón est couronnée en ERC Ladies’ Trophy, ayant inscrit suffisamment de points pour s’assurer le titre même si sa rivale, Catie Munnings (Saintéloc Junior Team), a remporté le rallye dans cette catégorie.

Récap’ étape 2 : les Juniors assurent le show avec Gryazin en solo
Nikolay Gryazin avait déjà le trophée de l’ERC Junior Under 28 solidement entre les mains avant la deuxième étape de six spéciales, après en avoir remporté cinq sur six le premier jour.

Parmi ceux qui s’étaient retirés le samedi, Simone Tempestini état de retour avec sa Fiat 124 Abarth pour s’assurer la victoire dans la classe RGT, mais Laurent Pellier, de la PEUGEOT Rally Academy, et le Junior ERC U27 Sindre Furuseth ne sont pas repartis.

La septième spéciale a vu Gryazin de retour à son meilleur niveau, le Russe prenant 3”7 de plus à son plus proche rival Chris Ingram en signant un nouveau meilleur temps. Et il a fait encore mieux dans la suivante, battant cette fois le même Ingram de 5”8.

Derrière le duo de tête, la lutte des plus serrée pour la troisième place continuait de faire rage. Fabian Kreim et Fredrik Åhlin s’étaient échangé leurs positions à trois reprises durant la première étape, et ils l’ont fait une fois de plus dans la huitième spéciale – Åhlin repassant devant. Et les deux jeunes pilotes disposant de voitures de type R5 n’étaient pas seuls en lice pour le podium, Eyvind Brynildsen se rapprochant après avoir dérobé la cinquième place à Łukasz Habaj dans l’ES7.

Gryazin a terminé la boucle matinale sur une nouvelle victoire en spéciale, alors qu’Ingram ne signait que le cinquième chrono. Le Britannique avait roulé sur quelques pierres éparses puis mis le côté droit de sa Fabia dans un fossé à haute vitesse, se sauvant d’un potentiel désastre en restant pied au plancher.

Il y a eu des rebondissements aussi dans les autres catégories. Leader de l’ERC2, Sergei Remennik a atteint la ligne d’arrivée de l’ES9 avec du liquide sortant de son capot en raison d’une fuite au niveau de la direction assistée. Le héros local Mārtiņš Sesks a quant à lui commencé à perdre le quatrième rapport de sa R2, la boîte étant ensuite remplacée à l’assistance de la mi-journée.

La situation s’est une nouvelle fois inversée dans l’ES10 entre Åhlin et Kreim, toujours inséparables dans leur bagarre pour la dernière marche du podium. Tandis que Gryazin et Ingram levaient le pied pour assurer la première et la deuxième place au championnat ERC Junior Under 28, l’autre duo attaquait quant à lui à la limite. Tout comme le troisième candidat au podium, Eyvind Brynildsen, qui a fini par sortir de la route pas très longtemps après le départ de la spéciale, atterrissant sur un talus et restant sur le carreau. Un autre à se faire surprendre a été le Junior ERC U27 Kristóf Klausz, parti en tête-à-queue et resté bloqué 20 minutes dans un fossé avant de pouvoir repartir.

Åhlin avait remporté la spéciale précédente pour repousser Kreim 0”4 plus loin, mais le pilote ŠKODA AUTO Deutschland a réagi avec style, remportant l’ES11 au général et reprenant la troisième place pour 0”1. Cette spéciale fut difficile pour tous les pilotes, trois d’entre eux n’en sortant pas : Paulo Nobre est sorti de la route à mi-parcours, Niki Mayr-Melnhof (hors championnat) a conclu par un tonneau sa première participation en ERC, et Oliver Solberg – fils du champion du monde 2003 Petter Solberg –, qui n’était pas engagé dans le championnat ERC3 mais n’en était pas moins impressionnant en luttant avec Sesks, a abandonné sur une casse moteur.

La dernière spéciale de la saison ERC 2018 attendait maintenant les équipages. Orhan Avcioğlu s’est arrêté dans celle-ci pour remplacer une roue crevée, mais n’a pas laissé cette mésaventure de dernière minute gâcher ce qui est une première campagne complète réussie pour le pilote du Toksport WRT, empochant son premier top 10 de l’année avec la huitième place au général.

Les motifs de célébration ne manquaient pas à l’arrivée de cette ES15. Åhlin a mené sa Fabia de CA1 Sport au dernier meilleur temps en spéciale de 2018, assurant que les juniors disposant d’une R5 les aient toutes remportées à Liepāja – et devançant tous ses rivaux de plus de huit secondes pour reprendre définitivement la troisième place à Kreim. Ce dernier s’est fait une frayeur en partant au large et mettant temporairement sa voiture sur deux roues, ce qui l’a poussé à se calmer.

Tom Kristensson était presque sans voix en remportant sa seconde victoire consécutive en ERC Junior U27, et Emma Falcón remportait son premier titre en ERC Ladies’s Trophy sur la PEUGEOT 208 R2 de CG Motorsport qu’elle avait choisi d’utiliser à la place de sa Citroën DS3 R3T.

Mais la plus grosse des célébrations a été pour Gryazin, qui remportait non seulement le titre ERC Junior U28 mais aussi les 100.00 euros de prix allant avec pour disputer deux manches de l’ERC l’année prochaine.

*En attente de confirmation des résultats par la FIA