Official Series Partners

News

Récap’ saison, épisode 4 : Galatariotis gagne chez lui à Chypre en ERC pour 0,6 seconde !

2018-12-25T06:00:42+01:00décembre 25th, 2018|2018|

Le héros local Simos Galatariotis est devenu le premier Chypriote vainqueur de sa manche nationale du Championnat d’Europe FIA des Rallyes, en s’imposant face à Bruno Magalhães pour six dixièmes de seconde.

Galatariotis et son copilote Antonis Ioannou ont triomphé dans ce qui a été la troisième arrivée la plus serrée dans l’histoire récente de l’ERC, en dépit d’une crevaison à l’avant droit à la fin de la Spéciale en Or ENEOS concluant le rallye. Et si la victoire a échappé de très peu au pilote SEAJETS ainsi qu’à son copilote et homonyme Hugo Magalhães, les Portugais sont passés en tête du championnat à mi-saison.

Nasser Al-Attiyah s’était emparé de la première place dans l’avant-dernière spéciale, devançant Galatariotis de 20”6 pour compter 2”3 d’avance au départ de la dernière. Mais le Qatari a été contraint de s’arrêter pour changer une roue crevée dans celle-ci, sa tentative de continuer avec un pneu à plat durant plusieurs kilomètres ayant échoué.

Le pilote ARC Sport Magalhães a dépassé Al-Attiyah dans la spéciale peu avant la ligne d’arrivée, prenant la deuxième place et la tête de l’ERC. L’approche prudente du Portugais, visant à éviter les pierres à tout prix, a payé, lui assurant un nouveau bon résultat après sa victoire au Rallye EKO de l’Acropole.

Le retard pris par Al-Attihah a promu le quadruple champion de Hongrie Norbert Herczig sur un inattendu second podium consécutif, à 1’21”4 de Galatariotis avec sa ŠKODA Fabia R5 du MOL Racing Team. Al-Attiyah a pris la quatrième place pour Autotek Motorsport après son changement de roue tardif, devant Orhan Avcioğlu du Toksport WRT dont c’était le premier top 5 en ERC.

Aligné par l’ACCR Czech Team, Vojtĕch Štajf a battu Dávid Botka de 13”4 pour la sixième place, alors qu’Albert von Thurn und Taxis a inscrit ses premiers points de l’ERC 2018 avec la huitième. Petros Panteli a décroché la neuvième place au général et la victoire en ERC2 avec le Q8 Oils Rally Team, devant un Alex Tsouloftas bien revenu après des ennuis le premier jour et qui a été le plus rapide de la deuxième étape pour inscrire sept points de bonus – en plus d’empocher la récompense financière due au meilleur temps dans la Spéciale en Or.

Laurent Pellier a dominé l’ERC3 avec une PEUGEOT 208 R2 du Saintéloc Junior Team, alors qu’Emma Falcón a battu Catie Munnings en ERC Ladies’ Trophy.

Les mots du vainqueur (Simos Galatariotis) :“Merci à tout le monde pour avoir regardé, le soutien a été excellent et on l’a senti. Bien sûr, c’est un sentiment génial de gagner le rallye, surtout après la dernière spéciale où nous avons cru que tout était perdu à cause non pas d’une mais de deux crevaisons. À la fin, on a vu des gens nous encourager non loin de la ligne d’arrivée et on s’est dit : qu’est-ce qui se passe ? Mais avec un peu de chance – on la méritait aussi –, on est là !”

Vainqueurs de catégorie
ERC1 :
 Simos Galatariotis (CYP)/Antonios Ioannou (CYP) ŠKODA Fabia R5
FIA ERC2 : Petros Panteli (CYP)/Kyprias Christodoulou (CYP) Mitsubishi Lancer Evolution X
FIA ERC3 : Laurent Pellier (FRA)/Geoffrey Combe (FRA) PEUGEOT 208 R2
ERC Ladies’ Trophy : Emma Falcón (ESP) Citroën DS3 R3T