Official Series Partners

News

Présentation ERC : Rallye de Liepāja

2019-05-17T09:00:32+01:00mai 17th, 2019|2019, Rally Liepāja|

Un des plus rapides et des plus spectaculaires rendez-vous du calendrier attend les équipages du Championnat d’Europe FIA des Rallyes, le Rallye de Liepāja accueillant la troisième manche de la palpitante saison 2019 de l’ERC et la deuxième de la toute nouvelle Abarth Rally Cup.

L’essentiel
Quoi : Championnat d’Europe FIA des Rallyes, manche 3 sur 8*
Quand : 24-26 mai 2019
Où : Liepāja, Lettonie
Spéciales : 13
Distance : 207,98 kilomètres
Surface : Terre
Apparitions en ERC (depuis la restructuration de 2004) : 6 (2013-2018)

*Compte aussi pour : le Championnat FIA ERC1 Junior, le championnat FIA ERC3 Junior, l’ERC2, l’ERC3, le Championnat d’Europe FIA des Rallyes pour les Teams, la Coupe des Nations ERC, l’ERC Ladies’ Trophy, l’Abarth Rally Cup.

Derniers vainqueurs
2018 : Nikolay Gryazin/Yaroslav Fedorov (ŠKODA Fabia R5)
2017 : Nikolay Gryazin/Yaroslav Fedorov (ŠKODA Fabia R5)
2016 : Ralfs Sirmacis/Arturs Šimins (ŠKODA Fabia R5)
2015 : Craig Breen/Scott Martin (Peugeot 208 T16)
2014 : Esapekka Lappi/Janne Ferm (ŠKODA Fabia S2000)

Vue d’ensemble
Un des plus rapides et des plus spectaculaires rendez-vous du calendrier attend les équipages du Championnat d’Europe FIA des Rallyes, le Rallye de Liepāja accueillant la troisième manche de la palpitante saison 2019 de l’ERC et la deuxième de l’Abarth Rally Cup. Quarante-cinq équipages viseront les points en ERC sur le rapide rendez-vous letton du 24 au 26 mai, avec un record de 23 éligibles en ERC Junior – lequel souligne les efforts constants du championnat pour offrir une plateforme de progression aux jeunes talents entre le niveau national et le sommet de la discipline.

Le leader de la course au titre Łukasz Habaj chapeaute la liste complète des engagés avec l’équipe Sports Racing Technologies basée en Lettonie, qui engage une deuxième voiture pour le tout jeune espoir Oliver Solberg. Le fils de Petter Solberg portera le numéro 10, juste devant le héros local Mārtiņš Sesks qui va disputer le premier des deux rallyes constituant sa récompense pour avoir gagné le titre ERC3 Junior en 2018. Chris Ingram, leader de l’ERC1 Junior après deux manches, est deuxième sur la liste des engagés, suivi du double champion ERC Junior qu’est Marijan Griebel. Le champion ERC en titre, Alexey Lukyanuk, y figure en cinquième position. L’ERC2 comprend huit engagés, dont trois pilotes de la toute nouvelle Abarth Rally Cup, alors qu’Efrén Llarena, leader de la catégorie ERC3 Junior soutenue par Pirelli, emmène une liste de 19 pilotes ERC3.

En plus d’une liste d’engagés prometteuse, le Rallye de Liepāja propose d’importants changements pour sa septième apparition consécutive en ERC. Passant d’octobre à mai, il voit son étape d’ouverture basée autour de Talsi, permettant aux organisateurs d’inclure ce qui est décrit comme les “spéciales en or” de Lettonie – avant de retrouver un territoire plus traditionnel pour la dernière étape le dimanche 26 mai. Cette année, le Rallye de Liepāja coïncide avec le Week-end 2019 des bénévoles de la FIA, et les pilotes de l’ERC célébreront ceux qui donnent de leur temps libre pour permettre que des événements de sport automobile soient organisés.

Le Rallye de Liepāja en 100 mots
Lancé par le rallyman devenu promoteur Raimonds Strokšs, et inauguré avec grand succès en 2013, le Rallye de Liepāja était à l’origine une épreuve hivernale mais a été déplacé à l’automne en 2016. Cela a amené les équipes à s’adapter à un nouveau rallye, et un parcours sur terre désormais débarrassé de neige et de glace. Malgré tout, les spéciales ultra-rapides à l’est de la Lettonie continuent d’enthousiasmer pilotes et spectateurs. Nouveaux changements en 2019 puisque ce rallye avant-gardiste est cette fois avancé au mois de mai et étend son parcours avec des spéciales dans la région de Talsi également.

Quoi de neuf en 2019 ?
Si Liepāja demeure la plaque tournante, les spéciales couvrent un territoire bien plus étendu que jamais auparavant, des routes autour de Talsi, au nord, étant donc inclues pour la première fois. Une date avancée d’octobre à mai est l’autre grande nouveauté pour 2019.

Les changements propres à l’ERC concernent la nouvelle appellation des catégories ERC Junior : l’ERC Junior Under 28 devient ERC1 Junior et l’ERC Junior U27 devient ERC3 Junior, toujours avec le soutien de Pirelli. Par ailleurs, les voitures de type R4-K et RGT sont éligibles en ERC2. L’Abarth Rally Cup est disputée sur six rendez-vous ERC, et le Rallye de Hongrie intègre le calendrier pour la première fois en tant que manche décisive de la saison en novembre.

On en parle
*Trois des favoris – Łukasz HabajChris Ingram et Marijan Griebel – sont tous montés sur le podium au Rallye de Liepāja alors que l’équipe d’Habaj, Sports Racing Technologies, a remporté les trois dernières éditions.
*Alexey Lukyanuk a signalé son arrivée sur la scène internationale avec une immense performance au premier Rallye de Liepāja, en 2013. Pilotant désormais une Citroën C3 R5 du Saintéloc Junior Team, le Russe vise désespérément des points afin de remettre la défense de son titre sur de bons rails.
*Le Rallye de Liepāja s’est achevé de façon spectaculaire en octobre dernier pour Eyvind Brynildsen, qui est sorti de la route le dernier jour alors qu’il luttait pour le podium. Il rejoint Chris Ingram et le débutant chypriote au Rallye de Liepāja qu’est Alexandros Tsouloftas au volant d’une troisième ŠKODA Fabia R5 de la structure Toksport WRT.
*N’ayant pu inclure le Rallye de Liepāja à son programme 2018 en ERC, le pilote du MOL Racing Team et quadruple champion de Hongrie Norbert Herczig va découvrir les spéciales lettones avec sa Volkswagen Polo GTI R5.
*L’espoir japonais Hiroki Arai entame sa campagne en ERC avec la structure STARD de Manfred Stohl. Il pilotera une Citroën C3 R5, tout comme le pilote suédois Mattias Adielsson.
*Soutenu par la fédération tchèque, Filip Mareš entame lui aussi sa saison en ERC1 Junior et devrait impressionner après une campagne d’apprentissage la saison dernière.
*Paulo Nobre le Brésilien est de retour en Europe après trois semaines chargées qui l’ont vu courir le Rally Islas Canarias entre les deux manches sud-américaines de championnat du monde.
*Le Lituanien Vaidotas Žala va découvrir l’ERC en Lettonie, tout comme l’espoir saoudien Rakan Al-Rashed. Tous deux piloteront une ŠKODA Fabia R5.
*Le champion hongrois de l’ERC2 Tibor Érdi Jr revient sur les lieux de son passage au volant d’une R5, alors que le Russe Artur Muradian fait ses débuts avec une voiture de cette catégorie après avoir couru en ERC3. Albert von Thurn und Taxis va effectuer une première participation attendue sur une Volkswagen Polo GTI R5.
*L’ancien vainqueur à Liepāja et Junior ERC Ralfs Sirmacis retrouve la compétition européenne dans la division ERC2 où l’adversité comprendra Zelindo MelegariSergey RemennikVytautas Švedas et le nouveau venu kowétien Mshari Althefiril.
*La star lettone du championnat mondial de Rallycross qu’est Reinis Nitišs intègre les rangs de l’Abarth Rally Cup incluant aussi Dariusz Poloński (Pologne) et Andrea Nucita (Italie). Les pilotes de l’Abarth Rally Cup sont éligibles pour les points en ERC2.
*La popularité de l’ERC3 Junior est une nouvelle fois démontrée avec 19 engagés dont le duo de la Peugeot Rally Academy, composé de Yohan Rossel et de Catie Munnings, ainsi que l’ancien pilote américain de voitures de sport Sean Johnston.
*Sur ces 19 engagés, 16 sont éligibles dans la catégorie ERC3 Junior soutenue par Pirelli, emmenée par Efrén Llarena (Rally Team Spain) et Pedro Antunes (FPAK Portugal Team ERC) qui rejoint le vainqueur sur le Rally Islas Canarias, Jean-Baptiste Franceschi, au volant d’une Ford Fiesta R2T. Une présentation de l’ERC Junior sera publiée séparément.

Avis d’experts
Jean-Baptiste Franceschi (France), Ford Fiesta R2T : “C’est un événement très spécial, surtout pour moi car je ne suis pas habitué aux routes rapides qu’on y trouve. Je sais qu’être devant ne sera pas facile mais on va se préparer aussi bien que possible. Grâce à M-Sport, je vais faire deux jours d’essais, ce qui sera parfait pour m’aider à apprendre. L’objectif est d’être dans la lutte pour la victoire, mais on verra bien.”

Marijan Griebel (Allemagne), Baumschlager Rallye & Racing, ŠKODA Fabia R5 : “J’ai des souvenirs précis du Rallye de Liepāja, l’ayant disputé à trois reprises. Malheureusement, mes deux premières tentatives, alors que c’était un rallye hivernal, ont débouché sur deux de mes plus gros accidents. Mais c’est le passé, et j’ai de chaleureux souvenirs de la dernière fois où j’ai couru à Liepāja, en 2016. Je luttais pour le titre ERC Junior et devais gagner pour être champion. Au final, c’est ce que j’ai fait, pour quelques secondes. Ça aurait pu finir autrement, mais j’étais champion ! Ça reste un des plus beaux jours de ma carrière, quelque chose dont je me souviendrai toujours.”

Łukasz Habaj (Pologne), Sports Racing Technologies, ŠKODA Fabia R5 : “Je suis très content de mener le championnat. La voiture, l’équipe, les pneus, tout fonctionne bien et nous progressons tout le temps. Nous avons eu la régularité et le rythme, mais ce rythme est élevé et la compétition est serrée. Être en tête du classement me rend vraiment heureux et pour être honnête, ma confiance est bonne. Nous connaissons assez bien le Rallye de Liepāja, j’y suis venu trois fois et mes performances y sont généralement assez bonnes. Ça a été un de mes premiers rallyes avec la ŠKODA l’année dernière, et on luttait pour le podium le premier jour. Et puis, la connaissance que l’équipe a des spéciales m’aidera aussi.”

Reinis Nitišs (Lettonie), Milano Racing, Abarth 124 rally : “J’attends avec anxiété le Rallye de Liepāja qui promet d’être rapide, technique et rempli d’intrigue. Je suis prêt pour un défi complètement nouveau et inattendu, dans une voiture un peu inhabituelle et rarement vue en Lettonie – l’Abarth 124 rally aux deux roues arrière motrices. C’est une voiture italienne suivie par une équipe française, et nous prévoyons de faire un jour d’essais avant le rallye. Mes seules expérience avec une propulsion venant du karting, des buggys et de courses en LADA Cup, les essais seront donc très importants. Ce sera aussi une chance de débuter avec mon nouveau copilote, l’expérimenté Māris Kulšs.”

Mārtiņš Sesks (Lettonie), LMT Autosporta Akadēmija, ŠKODA Fabia R5 : “Notre saison n’a pas très bien commencé, ce sera donc un grand plaisir et très sympa de faire mon rallye national sur une voiture de la catégorie reine. Bien sûr, c’est une auto différente, mais aussi une bonne opportunité de montrer à nouveau notre vitesse. J’espère avoir de bons ressentis avec la voiture et au niveau de ma confiance en moi après les tests. Tels sont les principaux objectifs. Le résultat n’est pas la chose principale, on doit être en confiance pour piloter une voiture de ce type sur ces routes très rapides.”

Face à face : Sesks vs Solberg
Les très jeunes espoirs Mārtiņš Sesks et Oliver Solberg abordent le Rallye de Liepāja avec un objectif clair et partagé en tête : engranger de l’expérience au volant d’une R5. Pour Sesks, 19 ans, ce rendez-vous à domicile marque les débuts sur une voiture de la catégorie reine, première partie de la récompense remise par le promoteur Eurosport Events pour avoir coiffé la couronne ERC3 Junior en 2018. Solberg, 17 ans, s’attaque à son premier rallye terre sur sa Volkswagen Polo GTI R5 – après deux participations sur neige avec la machine allemande. Si les deux pilotes insistent pour dire que le résultat compte moins que de glaner de l’expérience, le Rallye de Liepāja représente néanmoins une opportunité en or pour le duo d’impressionner sur la scène internationale.

En forme : Efrén Llarena
L’espoir du Rally Team Spain joue le jeu du titre. Après avoir gagné l’ERC3 Junior aux Açores, Llarena s’est contenté d’un podium au Rally Islas Canarias plutôt que de tout risquer pour une seconde victoire. Et cette approche paye alors qu’il se prépare pour son premier Rallye de Liepāja – avant lequel il avait cependant effectué les reconnaissances en octobre dernier.

Comment suivre ?
À la télé et en ligne. Couverture en direct de certaines spéciales sur Facebook. Résumés quotidiens sur Eurosport et YouTube. Émission ERC All Access sur Eurosport le 28 mai. Résumé du rallye diffusé dans le monde entier.
Videos, informations et live timing. Disponible sur FIAERC.com.
ERC Radio. En direct à l’arrivée de toutes les spéciales et sur certains passages par le parc d’assistance. Disponible sur FIAERC.com ou en téléchargeant l’application officielle ERC.
Réseaux Sociaux. Suivez l’ERC sur Facebook, Instagram et Twitter.

À ne pas manquer ! Les débuts du champion ERC Junior Sesks à domicile sur une R5
Mārtiņš Sesks va faire ses débuts au volant d’une voiture de type R5 lors de sa manche nationale du Championnat d’Europe FIA des Rallyes, première moitié de sa récompense pour avoir remporté le titre ERC3 Junior en 2018. Le jeune talent de 19 ans aurait dû vivre cette première au Rally Islas Canarias, mais a soumis une requête auprès du promoteur de l’ERC, Eurosport Events, pour remplacer la manche espagnole sur asphalte par le rendez-vous letton aux spéciales 100% terre autour des villes de Liepāja et de Talsi. Ladite requête exigeait aussi l’approbation de Motorsport Italia, équipe partenaire de l’opération. La seconde partie de la récompense, prévue pour le Rallye di Roma Capitale en juillet, n’est pas concernée par ces changements. Sesks, qui est de Liepāja et dont le père, Uldis Sesks, est le maire de la ville ainsi qu’un ancien rallyman, pilotera une ŠKODA Fabia R5 équipée de pneus Pirelli.

L’Abarth Rally Cup se poursuit au Rallye de Liepāja
L’Abarth Rally Cup, qui a débuté sur le Rally Islas Canarias, est organisée conjointement avec le Championnat d’Europe FIA des Rallyes en 2019, regroupant ainsi cette grandement excitante formule constructeur et la principale compétition régionale promotionnée par Eurosport Events selon un accord à long terme avec l’instance dirigeante du sport automobile mondial. Disputée sur six des huit manches de l’ERC, l’Abarth Rally Cup est ouverte aux concurrents utilisant l’Abarth 124 rally évoluée pour 2019. La légère voiture de sport italienne à roues arrière motrices est conforme au règlement technique de la catégorie R-GT de la FIA et, à la suite d’une décision du Conseil Mondial du Sport Automobile de la FIA le 5 décembre visant à permettre aux voitures de type R-GT de prendre part à la catégorie ERC2 remodelée, les pilotes de l’Abarth Rally Cup sont éligibles pour les points dans la populaire catégorie des voitures de série – en plus de viser d’importantes récompenses à chaque rendez-vous et en fin de saison. À savoir, sur chaque manche : 12.000 € au premier, 10.000 € au deuxième, 8000 € au troisième, 4000 € et quatre pneus Pirelli au quatrième. Et à la fin de la saison, le vainqueur de l’Abarth Rally Cup recevra une récompense finale de 30.000 €. Reinis Nitišs, Dariusz Poloński et Andrea Nucita seront en lice au Rallye de Liepāja.

Les pilotes soutiennent le Week-end des bénévoles de la FIA
Les pilotes du Championnat d’Europe FIA des Rallyes soutiendront le Week-end des bénévoles de la FIA 2019 au Rallye de Liepāja. Se déroulant du 24 au 26 mai, le Week-end des bénévoles de la FIA célèbre tous ceux qui donnent de leur temps pour rendre le sport automobile possible tout autour du monde. Capitalisant sur un week-end chargé en compétitions FIA, dix événements attireront l’attention sur les bénévoles et les remercieront pour une large variété de rôles essentiels qu’ils occupent, sans lesquels rien ne serait tout simplement possible en sport auto. Tout au long du week-end, la communauté entière du sport automobile – des bénévoles aux officiels et au public en passant par les fans, les pilotes et les représentants des médias – sont encouragés à se joindre au mouvement et à montrer leur appréciation sur les réseaux sociaux. En utilisant le hashtag #FIAVolunteersWeekend sur Twitter, Facebook et Instagram, ils seront invités à partager, durant ces deux jours, photos et souvenirs d’eux-mêmes en action, connectant entre eux les bénévoles à tous les niveaux et du monde entier – des courses de club aux championnats du monde. Jean Todt, président de la FIA, a déclaré : “Les bénévoles sont les héros oubliés du sport automobile. Sans eux, tout simplement, nous ne serions pas en mesure de faire qu’il y ait des courses. Il est important pour la FIA de reconnaître leur cruciale contribution, et le Week-end des bénévoles met en lumière leur dur travail ainsi que leur implication pour assurer la sécurité et la réussite de rendez-vous du monde entier. C’est aussi une opportunité de promouvoir les bénéfices positifs que gagnent les bénévoles pour leur implication, et d’aider à attirer de nouvelles personnes vers le sport automobile.”

Cinq faits
1. Le Rallye de Liepāja a été organisé pour la première fois en 2013, Jari Ketomaa et Kaj Lindström s’imposant avec une Ford Fiesta RRC. C’est la seule année où il s’est terminé à Ventspils, sur la côte Baltique.
2. Ces dernières années, le Rallye de Liepāja a fait partie du Festival of Speed de Kurzeme, qui amène les courses de hors-bords sur le canal Tirdzniecības de la ville, ainsi que d’autres attractions motorisées.
3. Deux anciens vainqueurs à Liepāja, Craig Breen et Esapekka Lappi, ont obtenu plus tard un contrat de pilote d’usine en Championnat du Monde FIA des Rallyes.
4. Nikolay Gryazin est le plus jeune vainqueur de l’épreuve, qu’il a remportée en 2017 à 20 ans et un jour.
5. Liepāja peut se vanter d’être la seule ville de Lettonie en dehors de la capitale, Riga, à proposer des options de transport aériennes, terriennes et maritimes. Son maire, Uldis Sesks, est un ancien pilote de rallye et le père de Mārtiņš Sesks, champion FIA ERC Junior Under 27 (moins de 27 ans) et ERC3 2018.