Présentation d'épreuve ERC : Rallye de Chypre

2019-09-20T10:00:06+02:00septembre 20th, 2019|2019, Cyprus Rally|

L’une des épreuves les plus difficiles du calendrier international du sport automobile aura lieu la semaine prochaine à l’un des moments les plus passionnants de l’histoire récente du Championnat d’Europe des Rallyes de la FIA.

Les essentiels
Quoi : Championnat d’Europe des Rallyes FIA manche 7 sur 8*
Date : du 27 au 29 septembre 2019
Où : Nicosie, Chypre
Spéciales : 12
Distance : 199,76 kilomètres
Surface : Gravier avec quelques sections d’asphalte
Présence en ERC (depuis la restructuration de 2004) : 5 (2014-2018)

*Comptant aussi pour : ERC2, ERC3, Championnat d’Europe des Rallyes par équipes FIA, Coupe des Nations ERC, Trophée Dames ERC

Récents vainqueurs :
2018 : Simos Galatariotis/Antonios Ioannou (ŠKODA Fabia R5)
2017 : Nasser Al-Attiyah/Matthieu Baumel (Ford Fiesta R5)
2016 : Alexey Lukyanuk/Alexey Arnautov (Ford Fiesta R5)
2015 : Nasser Al-Attiyah/Matthieu Baumel (Ford Fiesta R5)
2014 : Yazeed Al-Rajhi/Michael Orr (Ford Fiesta RRC)

Vue d’ensemble
L’un des événements les plus difficiles du calendrier international du sport automobile aura lieu la semaine prochaine à l’un des moments les plus passionnants de l’histoire récente du Championnat d’Europe des Rallyes de la FIA.

A deux manches de la fin de la saison 2019 et avec trois pilotes engagés dans la lutte pour le titre, le Cyprus Rally à Nicosie du 27 au 29 septembre marquera une étape potentiellement décisive de la saison ERC.

Chris Ingram (Toksport WRT) mène au classement devant le champion en titre Alexey Lukyanuk (Saintéloc Junior Team) d’un point avec Łukasz Habaj (Sports Racing Technologies) à 10 points d’Ingram, qui tente de devenir le deuxième champion ERC de Grande-Bretagne depuis que Vic Elford a été titré en 1967.

Habaj et Ingram seront des débutants sur le Cyprus Rallye lorsqu’ils franchiront la rampe de départ sur le front de mer de Larnaca vendredi soir prochain (27 septembre), mais leur manque d’expérience par rapport à leur rival Lukyanuk – qui a remporté l’épreuve en 2016 – est atténué par un nouveau parcours pour cette année.

En déplaçant la base de l’événement de Larnaca au sud vers Nicosie au nord, les organisateurs ont pu inclure certaines des étapes semi-montagneuses autour de la capitale du pays avec deux spéciales inutilisées depuis 2009. Mais si certaines étapes seront nouvelles pour la plupart des équipages de l’ERC, la chaleur intense, et les routes rocailleuses – certaines avec des sections asphaltées – continueront à créer un test extrêmement difficile pour les voitures et l’équipage.

Bien que la bataille pour le titre de champion de l’ERC sera à l’honneur à Chypre, la liste des participants est alléchante, notamment grâce à l’arrivée de Nasser Al-Attiyyah, un sportif polyvalent, et de Mikko Hirvonen, ancien pilote officiel du championnat du monde des rallyes. Mais alors qu’Al-Attiyah visera sa sixième victoire du Rallye de Chypre (il a également remporté neuf fois le défunt Troodos Rallye de Chypre), Hirvonen concourt dans le seul but de “s’amuser” dans une Ford Fiesta R5 dirigée par l’équipe MM-Motorsport de Markko Märtin.

Simos Galatariotis est devenu le premier pilote local depuis Nicos Thomas en 2008 à s’imposer sur le Rallye de Chypre en triomphant à l’issue de l’épreuve de l’an dernier, mais avec seulement une marge de 0.6 secondes. Son succès l’a placé sur une liste de lauréats qui comprend des poids lourds tels que Stig Blomqvist, Marcus Grönholm, Sébastien Loeb, Colin McRae, Carlos Sainz, Petter Solberg, Ari Vatanen et Björn Waldegård. Plusieurs pilotes vainqueurs de titre seront également en action sur le Rallye de Chypre, tandis que les catégories ERC2 et ERC3 seront bien représentées.

Douze étapes – dont la super spéciale mixte de Nicosie – sur une distance chronométrée de 199,76 kilomètres attendent les concurrents au départ du 48e Rallye de Chypre, qui compte pour les points du FIA ERC, du FIA Middle East et du championnat de Chypre.

Le Rallye de Chypre en 100 mots
Depuis 1970, le Rallye de Chypre met les voitures et les équipages à l’épreuve. Et bien que le format actuel soit un peu moins exigeant qu’il ne l’était auparavant, sous-estimer la nature difficile de ce poids lourd du rallye est une grosse erreur. Bien qu’il s’agisse fondamentalement d’un rallye sur gravier, certains tronçons d’asphalte se caractérisent par des températures ambiantes et au sol plus rigoureuses que d’autres. Le retour à Nicosie en 2019 a permis de relancer les étapes de montagne autour de la capitale. La portion en ville à travers la zone tampon contrôlée par les Nations Unies entre les zones habitées chypriotes grecques et turques de Nicosie sera une nouvelle fois au programme.

Quoi de neuf pour 2019 ?
Le Rallye de Chypre, qui s’est déroulé en juin la saison dernière, aura lieu cette année en septembre pour la première fois depuis 2015. Nicosie succède à Larnaca en tant que ville hôte du parc d’assistance, et du centre média, ce qui a permis d’inclure des étapes semi-montagneuses autour de la capitale, dont certaines ont été absentes du parcours depuis 2009. Larnaca continuera cependant d’accueillir les cérémonies de départ et d’arrivée.

Les changements apportés à l’ERC pour 2019 comprennent le changement de nom des catégories junior du championnat : ERC Junior Under 28 devient ERC1 Junior, ERC Junior U27 devient ERC3 Junior avec le soutien continu de Pirelli. Les voitures R4-K et RGT sont éligibles aux points de la catégorie ERC2, l’Abarth Rally Cup sera disputée en six manches sur l’ERC, tandis que le Rallye de Hongrie rejoindra le calendrier pour la première fois comme manche décisive en novembre.

A suivre
*La participation de Chris Ingram au Rallye de Chypre a été rendue possible après que sa mère, Jo, a lancé une campagne de financement publique. Le Britannique est l’un des quatre pilotes représentant l’équipe Toksport WRT, qui comprend également Rakan Al-Rashed d’Arabie Saoudite, le Chilien Emilio Fernández et le Turc Orhan Avcioglu.
*Le champion d’Europe en titre Alexey Lukyanuk a vécu une relation d’amour et de haine avec le Rallye de Chypre. Après sa victoire en 2016, le Russe a crashé sa Ford Fiesta R5 en 2018, à l’occasion de son 100e rallye. Il revient cette année en Citroën C3 R5.
*Bien que le Rallye de Chypre ne soit pas un territoire connu pour le candidat au titre de l’ERC Łukasz Habaj, le Polonais a déjà participé au Rallye Acropole en Grèce dans le passé, qui, comme Chypre, est une épreuve caractérisée par des températures ambiantes élevées et un terrain accidenté.
*Nasser Al-Attiyah, pilote de rallye en championnat du monde, ancien vainqueur du Dakar et médaillé des Jeux Olympiques, sera de retour à Chypre en quête de revanche : il menait avant de prendre le départ de la dernière spéciale de l’épreuve de l’an dernier, mais il a été victime d’une crevaison qui l’a fait chuter à la quatrième place. Le héros local Simos Galatariotis avait alors remporté sa première victoire à domicile.
*Abdulaziz Al-Kuwari, le compatriote d’Al-Attiyah, a remporté deux podiums au championnat du Moyen-Orient cette saison, sa première campagne de rallye depuis 2016.
*L’ancien pilote GT et champion d’Autriche des rallyes 2018, Niki Mayr-Melnhof mettra à profit ses débuts sur le Cyprus Rally comme prélude à une campagne ERC complète en 2020. Albert von Thurn und Taxis, un autre ancien pilote de GT, a terminé cinquième de son premier Rallye de Chypre en 2017.
*Le Brésilien Paulo Nobre a disputé la manche turc du championnat du monde turc au début du mois pour se préparer pour le Cyprus Rally, qu’il disputera au volant de son habituelle Skoda Fabia de l’équipe Palmeirinha Rallye.
*Tibor Érdi Jr, double champion de Hongrie en ERC2, a pris son seul départ à Chypre en 2015 mais s’est retrouvé au fond d’un ravin après avoir quitté la route. Il revient cette année avec l’objectif de marquer ses premiers points au championnat d’Europe depuis qu’il est passé sur une ŠKODA Fabia R5 haut de gamme.
*Son compatriote Norbert Herczig, quatre fois vainqueur du titre dans son championnat national, a terminé troisième à Chypre la saison dernière. L’as du MOL Racing Team est de retour cette année dans une Volkswagen Polo GTI R5.
*Mikko Hirvonen, ancien pilote d’usine pour Citroën et Ford en Championnat du Monde des Rallyes, a deux podiums à son actif sur le rallye de Chypre. Le Finlandais y effectue une pige cette année, mais uniquement pour le plaisir, en participant à une épreuve ERC qu’il a assimilée au Rallye Dakar, qu’il a disputé à trois reprises.
*Le Tchèque Tomáš Kurka et les Chypriotes Andreas Psaltis et Panayiotis Yiangou, qui pilotent une Hyundai i20 R5, complètent le contingent de la classe ERC1.
*L’Argentin Juan Carlos Alonso poursuivra sa quête du titre ERC2 à Chypre, où le Koweïtien Mshari Althefiri, le Russe Dmitry Feofanov et le trio chypriote Antonis Chilimindris, Louis Papageorgiou et Petros Panteli, champion ERC2 en 2018, s’affronteront.
*La Peugeot Rally Academy a recruté l’as de l’ERC3 Junior Efrén Llarena pour ce qui sera les débuts de l’Espagnol au Cyprus Rally.
*L’ancien champion de VTT de descente Erik Cais est prêt à se battre dans sa Ford Fiesta R2T de l’ACCR Czech Rally Team pour ce qui sera aussi son premier départ à Chypre.
*Florian Bernardi, un autre concurrent de l’ERC3 et débutant à Chypre, sera en action au volant de son habituelle Renault Clio R3T alors qu’il continue à construire son expérience, limitée jusqu’à présent, sur la terre.
*Christos Mannouris et Konstantinos Televantos arboreront le drapeau chypriote en ERC3, tandis qu’Orhan Avcioglu en est à son troisième départ en ERC3 après son retour en championnat d’Europe cet été.

En tête à tête : Cais vs Llarena
Erik Cais (République Tchèque) et Efrén Llarena (Espagne) font partie des hommes forts du Championnat Junior FIA ERC3 Junior soutenu par Pirelli cette saison avec le soutien de leurs fédérations respectives. Après avoir impressionné en ERC3 Junior, les deux pilotes poursuivront leurs efforts pour remporter le titre ERC3 sur le Cyprus Rally, qu’ils disputeront pour la première fois tous les deux.

L’homme à battre : Nasser Al-Attiyah
Avec un record de cinq victoires au Rallye de Chypre (plus neuf au défunt Troodos Rally, précédemment manche du championnat du Moyen-Orient), Nasser Al-Attiyah est traditionnellement le pilote à battre sur le Cyprus Rally, qu’il affrontera cette année sur une Volkswagen Polo GTI R5.

Comment suivre l’épreuve ?
A la télé et en ligne : Couverture en direct de certaines étapes sur Facebook. Les temps forts du jour sur Eurosport, Eurosport Player. Vidéos sur YouTube. ERC All Access sur Eurosport le 1er octobre. Faits saillants de l’événement diffusés dans le monde entier.
Vidéos, mise à jour des nouvelles et chronométrage en direct : Disponible sur FIAERC.com
ERC Radio : En direct de la fin de toutes les étapes et des visites du parc d’assistance sélectionnées. Disponible sur FIAERC.com ou téléchargez l’application ERC officielle.
Les réseaux sociaux : Suivez l’ERC sur Facebook, Instagram, Twitter
Flux d’actualités quotidiennes : Disponible sur demande en envoyant un courriel à media@fiaerc.com

Cinq faits à retenir :
1 : Les origines du Rallye de Chypre remontent à 1970, lorsque Victor Zachariades s’est imposé dans une Fiat 125. Bien qu’il n’y ait pas participé, Vic Elford, champion de l’ERC en 1967, a fait partie de l’équipe d’élaboration du parcours.
2 : Si Nasser Al-Attiyah est le pilote le plus victorieux du rallye avec cinq victoires, la liste des autres pilotes vainqueurs de l’épreuve comprend Stig Blomqvist, Marcus Grönholm, Sébastien Loeb, Colin McRae, Carlos Sainz, Petter Solberg, Ari Vatanen, Björn Waldegård et Alexey Lukyanuk, l’actuel champion d’Europe, qui s’y est imposé en 2016.
3 : Depuis la première édition du Rallye de Chypre en 1970, il y a eu 10 vainqueurs ” à domicile “. Avant que Simos Galatariotis et Antonios Ioannou ne l’emportent en 2018 par 0,6s à l’issue d’une dernière spéciale spectaculaire, Nicos Thomas et Spiros Georgiou étaient le dernier duo chypriote à s’imposer en 2008.
4 : Le Rallye de Chypre fait partie du calendrier de l’ERC dans ses différents formats depuis 1978. Depuis 2014, il est toujours présent au calendrier du championnat européen alors que l’événement est basé à Nicosie après un passage à Pafos.
5 : Chypre est la troisième plus grande île de la Méditerranée après la Sicile et la Sardaigne. Il y a 380 villages ruraux dans la république, tandis que le Mont Olympe dans la chaîne de Troodos culmine à 1951 mètres.