Pas un bel anniversaire pour Stratieva que ce retour en ERC

2020-10-13T12:00:59+02:00octobre 13th, 2020|2020|

Le Rallye de Fafe Montelongo n’a pas été tout à fait le retour au Championnat d’Europe des Rallyes de la FIA – ou le cadeau d’anniversaire – qu’Ekaterina Stratieva avait espéré.

La multiple gagnante de l’ERC Ladies Trophy et fidèle du championnat était en sixième position dans la catégorie ERC3 lorsque des problèmes sont survenus dans 11e spéciale du rendez-vous portugais sur asphalte.

Ce n’était pas le meilleur cadeau d’anniversaire, mais cela fait partie du jeu”, a déclaré la Bulgare, qui a travaillé sans relâche pour prendre son premier départ en ERC cette saison au volant d’une Peugeot 208 R2.“Dans l’ensemble, le Rallye de Fafe s’est avéré être une course intéressante, les spéciales semblaient très techniques et délicates, mais en même temps assez rapides. Il s’agissait de trouver le bon réglage et les bons pneus [pour les conditions météorologiques].”

J’avais l’impression que nous avions constamment de mauvais réglages et de mauvais pneus le premier jour – ce n’était pas mon jour. Mon équipe [Saintéloc] et mon copilote Georgi [Avramov] ont tous fait de leur mieux, mais il semblait toujours qu’il manquait quelque chose.”

Le samedi soir, nous avons encore amélioré certaines choses sur la voiture et le dimanche, tout a changé. Nous sommes partis en toute confiance, avec les bons réglages et les bons pneus. J’étais tellement heureuse de bien sentir enfin ce rallye. Tout s’est bien passé dans l’ES10 mais dans la 11, malheureusement, la voiture a commencé à indiquer une température élevée. Tout s’est passé très rapidement et à un moment donné, la température a atteint 142 degrés.”

Je ne voulais pas croire que c’était un problème, car j’avais déjà connu une situation similaire, mais il s’est avéré que le problème venait d’un capteur, pas du moteur. Nous avons remis lez gaz et après que la température ait continué à augmenter, nous nous sommes arrêtés.”

Nous avons immédiatement vu que la courroie de la pompe à eau était cassée et Georgi et moi avons commencé à la changer. Ça n’a pas été facile, car tout était très chaud. L’espace était très étroit et comme nous étions dans la spéciale, nous avions nos casques, avec lesquels [ce type de travail] prend plus de temps.”

Malheureusement, après avoir tout changé et être arrivés au contrôle suivant, sept minutes nous séparaient du départ. Automatiquement, la course était terminée pour nous.”

Je suis désolée de ce qui s’est passé, mais j’ai vraiment aimé cette épreuve et je serais heureuse d’avoir un jour l’occasion de faire toute la course.”

La voiture est maintenant en France, chez Saintéloc, et le moteur doit être inspecté et préparé pour les prochaines courses.”