Mikkelsen, leader du championnat ERC, en difficulté au Rallye de Hongrie

2021-10-23T10:46:09+02:00octobre 23rd, 2021|2021, Rally Hungary|

La lutte pour le Championnat d’Europe des Rallyes de la FIA est en passe de basculer, le leader du classement, Andreas Mikkelsen, ayant déclaré que “la partie est terminée” à l’arrivée de la troisième spéciale du Rallye de Hongrie.

Mikkelsen a pris le départ de l’épreuve avec 71 points d’avance sur Miko Marczyk et semble en passe de devenir le premier champion ERC norvégien.

Cependant, son problème pourrait repousser l’issue de la lutte pour le titre jusqu’à l’ultime manche de la saison au Canaries, 80 points étant encore sur l’ensemble des deux dernières.

Je pense que la partie est terminée pour nous”, a déclaré Mikkelsen à Julian Porter, de Radio ERC, à la fin de l’ES3. “À la moitié de la spéciale, nous n’avions pas de puissance, pas de réponse et ça a été de pire en pire. Il n’y a pas grand-chose que nous puissions faire.”

Lors d’une inspection plus approfondie sur une portion de route en liaison où lui et son copilote Elliott Edmonds ont effectué des réparations d’urgence, Mikkelsen a ajouté : “C’est un fil cassé, nous devrions arriver à l’assistance mais nous allons perdre du temps dans la prochaine étape”.

Le problème de Mikkelsen s’inscrit dans un début d’étape riche en action. Yoann Bonato et le héros local Norbert Herczig ont été retardés par des pneus endommagés dans l’ES2. Le même sort a frappé Umberto Scandola dans l’ES3, tandis que le vainqueur du Rallye de Hongrie 2019, Frigyes Turán, s’est arrêté pour changer un pneu endommagé (décidément) dans la même spéciale.

Mads Østberg a effectué un tête-à-queue à grande vitesse dans l’ES3, tandis que Javier Pardo, leader du championnat ERC2, a été retardé par un pneu endommagé, lui aussi, dans l’ES3.

Il y a eu un autre rebondissement dans l’ES2 lorsque la Renault Clio Rally5 de Bastien Bergounhe a pris feu. Heureusement, le prétendant tricolore au titre en Clio Trophy by Toksport WRT et son copilote Mathieu Deschame avaient déjà quitté leur voiture et aucun blessé n’a été signalé.

Déjà forfait vendredi soir pour la première super spéciale, Nil Solans n’a pas pris le départ ce matin sur sa Hyundai i20 N Rally2 engagée par l’équipe MRF Tyres, en raison d’un problème technique.

Le programme du rallye a pris un retard de 22 minutes au départ de l’ES2, pour des raisons de sécurité car des spectateurs n’étaient pas bien placés sur le parcours.

Photo :Julian Porter/ERC Radio