Official Series Partners

News

Lukyanuk devance son rival pour le titre ERC, Ingram, en Hongrie

2019-11-10T10:15:06+01:00novembre 9th, 2019|2019, Rally Hungary|

Alexey Lukyanuk (Saintéloc Junior Team) garde des chances de remporter le FIA European Rally Championship pour la deuxième année consécutive, ayant conclu la première étape du Rally Hungary en tête au volant de sa Citroën C3 R5.

Le Russe est rentré à Nyíregyháza avec une avance de 44,4 secondes sur son rival pour le titre Chris Ingram, suite à une journée très animée sur les redoutables spéciales asphaltées se trouvant dans le nord-est du pays.

Lukyanuk était le plus rapide dans quatre des six spéciales qui composaient les 107,14 kilomètres parcourus ce samedi, et il s’est remis d’une crevaison à l’arrière gauche dans la SS5 pour se placer au sommet du classement provisoire. Dans l’ordre actuel des choses, cependant, Ingram est parti pour remporter le prestigieux titre FIA ERC pour la première fois.

“Nous ne savons pas s’il cela s’est avéré mieux d’être devant ou pas, ce n’est probablement pas pire mais c’est quand même un gros pari au niveau de l’adhérence et des conditions,” déclare Lukyanuk. “Nous découvrons parfois l’adhérence par hasard et c’est extrêmement dur, ce n’est pas vraiment agréable. Maintenant, nous commençons à réfléchir à demain quand il pleuvra car c’était déjà glissant sur le sec.”

Les spéciales exigeantes ont pris plusieurs pilotes par surprise avec des crevaisons et des sorties de piste en Hongrie, pays qui accueille l’ERC pour la première fois depuis 2003.

Ingram (Toksport WRT), qui a abordé le Rally Hungary avec 19 points d’avance sur Łukasz Habaj, a adopté une stratégie prudente le matin et était revenu à 21,3 secondes de Lukyanuk quand son rival a eu une crevaison lors de la SS5. Mais une crevaison à l’arrière droit en SS7 a fait perdre du temps à Ingram sur Lukyanuk, et il s’est retrouvé menacé par le mieux placé des pilotes hongrois, Frigyes Turán, qui a dépassé Filip Mareš pour la troisième place lors de la SS7, quand le pilote de l’ACCR Czech Rally Team a été retardé par un pneu crevé.

“C’est toujours difficile à n’importe quel rallye, mais celui-là est plus difficile que d’habitude,” commente Ingram, qui a opté pour une combinaison de pneus pour le sec à l’avant et pour la pluie à l’arrière durant la journée. “Cela se passe bien, comme prévu, et nous devons éviter d’avoir davantage de problèmes, il nous faut être un peu plus propres.”

Mareš, qui participe à son premier rallye depuis son titre ERC1 Junior remporté cet été, qui lui vaut deux récompenses de la part du promoteur de l’ERC, Eurosport Events, dont la participation à ce rallye, a impressionné au volant d’une ŠKODA Fabia R5 Evo. Il abordera l’étape de dimanche 6,8 secondes derrière Turán, tandis que Callum Devine, soutenu par Motorsport Ireland, est cinquième.

Devine fait partie des pilotes qui ont eu des pneus endommagés aujourd’hui, parmi lesquels le quadruple champion de Hongrie Norbert Herczig, qui a été retardé par trois pneus dégonflés sur sa Volkswagen Polo GTI R5 du MOL Racing Team.

Malgré le retard alors pris, Herczig est sixième devant Pál Lovász, Albert von Thurn und Taxis, Sean Johnston – pour son premier départ au volant d’une R5 – et Erik Cais, qui conclut le top 10 de manière incroyable tout en menant l’ERC3 pour l’ACCR Czech Rally Team.

Les espoirs de titre ERC de Habaj ont connu un énorme coup dur lorsqu’il s’est accidenté en essais libres vendredi matin, mais son équipe Sports Racing Technologies a miraculeusement réparé sa Fabia R5, qui a pu prendre le départ. Habaj était sixième au général au départ de la SS6 lorsqu’il a dû s’arrêter à cause d’une suspension endommagée. Ayant débuté 2019 avec une victoire cruciale à l’Azores Rallye, Habaj est devenu candidat au titre, et ses mésaventures hongroises sont une bien mauvaise récompense à l’issue d’une campagne remarquable pour le Polonais soutenu par eSky, qui ne devrait pas reprendre le départ dimanche.

Champion de Hongrie, Ferenc Vincze était en tête du rallye ex aequo avec Lukyanuk après la SS1, avant de s’emparer seul de la première place en remportant la SS2, mais des crevaisons en SS4 et en SS5 l’ont grandement retardé avant qu’un problème de surchauffe ne le contraigne à l’abandon lors de la SS6.

Double champion ERC2, Tibor Érdi Jr a été contraint à l’abandon par des dégâts sur ses suspensions lors de la SS4. Légende hongroise du rallye, Róbert Bútor a également été immobilisé par un problème technique après quatre spéciales, tandis qu’András Hadik, vainqueur à Nyíregyháza la saison dernière, a eu un accident lors de la SS7. L’Autrichien Niki Mayr-Melnhof, qui fête ses 41 ans aujourd’hui, a été contraint à l’abandon par une boîte de vitesses endommagée lors de la SS3 mais fera son retour en action dimanche. János Puskádi est sorti de route en SS2 mais Paulo Nobre s’est battu dans ces conditions difficiles pour conclure la première étape au 11e rang.

ERC3 : La pénalité n’est pas un problème pour un Cais en pleine forme
Erik Cais est en tête de la catégorie ERC3 avec une avance conséquente sur Marijan Griebel, malgré un début de rallye mouvementé en Hongrie. L’ancien champion de descente moto en montagne a rencontré un problème de boîte de vitesses lors de la superspéciale d’ouverture vendredi, et elle a dû être remplacée par les mécaniciens Orsák Rally Sport ce matin au parc d’assistance. Ils ont effectué ce changement en 17 minutes, mais Cais a quitté l’assistance deux minutes trop tard et a écopé d’une pénalité de 20 secondes. Le talent de la fédération tchèque ne s’en est pas laisé conter et était deuxième juste derrière Miklós Csomós quand le Hongrois est sorti de la piste en SS4. Cais a hérité de la tête et la conserve depuis lors, une crevaison et un problème de boîte de vitesses ayant ralenti Griebel, qui est deuxième. Les candidates au titre de l’ERC Ladies’ Trophy, Ekaterina Stratieva et Nabila Tejpar, sont troisième et quatrième respectivement et séparées de 20,2 secondes seulement. Coéquipier de Griebel chez Toksport WRT, Orhan Avcioglu est sorti de la route en SS4.

L’Abarth Rally Cup va se jouer le dernier jour
La première Abarth Rally Cup à avoir lieu au sein du FIA European Rally Championship se jouera lors de la dernière étape dimanche, après l’abandon des deux candidats au titre, Andrea Nucita et Dariusz Poloński. Nucita a subi un problème électronique peu après avoir quitté l’assistance matinale, tandis qu’un souci de pression d’huile a contraint Poloński à garer son Abarth 124 rally lors de la boucle de l’après-midi. Le local de l’étape Mátyás Nagy, rival de Nucita et Poloński dans la catégorie ERC2, a été retardé par une sortie de route et une crevaison et n’est pas parvenu à finir les spéciales du jour.

TOP 10 PROVISOIRE (après sept spéciales, 94,14 kilomètres)
1 Alexey Lukyanuk (RUS)/Alexey Arnautov (RUS) Citroën C3 R5 1h06m39.4s
2 Chris Ingram (GBR)/Ross Whittock (GBR) ŠKODA Fabia R5 +44.4s
3 Frigyes Turán (HUN)/László Bagaméri (HUN) ŠKODA Fabia R5 +1m05.6s
4 Filip Mareš (CZE)/Jan Hloušek (CZE) ŠKODA Fabia R5 +1m12.4s
5 Callum Devine (IRL)/Brian Hoy (IRL) Hyundai i20 R5 +3m39.5s
6 Norbert Herczig (HUN)/Ramón Ferencz (HUN) Volkswagen Polo GTI R5 +4m25.0s
7 Pál Lovász (HUN)/Tamás Kürti (HUN) ŠKODA Fabia R5 +5m03.1s
8 Albert von Thurn und Taxis (DEU)/Bernhard Ettel (AUT) ŠKODA Fabia R5 +5m39.0s
9 Sean Johnston (USA)/Alex Kihurani (USA) Citroën C3 R5 +6m04.4s
10 Erik Cais (CZE)/Jindřiška Žáková (CZE) Ford Fiesta R2T +8m14.4s

FIA ERC3 : Erik Cais (CZE)/Jindřiška Žáková (CZE) Ford Fiesta R2T
ERC Ladies’ Trophy : Ekaterina Stratieva (BGR) Peugeot 208 R2

Live timing et résultats : https://www.fiaerc.com/live-timing/

Et maintenant ? Le Rally Hungary et le FIA European Rally Championship 2019 vont se jouer dimanche avec sept spéciales sur une distance de 211,52 kilometres. L’action commencera à 08h54 heure locale avec la spéciale d’Óhuta à Fony, tandis que l’arrivée est prévue dans le centre-ville de Nyíregyháza à 18h37.