Official Series Partners

News

Lukyanuk devance Loubet pour la tête au Rallye des Açores en ERC

2019-03-22T10:21:46+02:00mars 21st, 2019|2019, Azores Airlines Rallye|

Alexey Lukyanuk s’est bâti un mince avantage de 3,1 seconde sur Pierre-Louis Loubet, du Team OSCARO, pour mener aux Açores en Championnat d’Europe FIA des Rallyes.

Champion ERC en titre, Lukyanuk a remporté chacune des trois spéciales de ce jeudi, le Junior ERC1 Loubet étant constamment resté tout près de lui et finissant même à 0”1 seulement du Russe dans celle de Remédios.

Il y a eu une légère inquiétude pour Lukyanuk vers la fin de l’arrivée du dernier secteur chronométré, son tableau de bord et les boutons associés ne fonctionnant pas pleinement sur sa Citroën C3 R5.

Le vainqueur 2016 du Rallye des Açores, Ricardo Moura, détient la dernière place sur le podium général provisoire avec 1”9 d’avance sur Chris Ingram. Le pilote britannique du Toksport WRT est deuxième en ERC1 Junior et à 9”9 seulement du leader au scratch, Lukyanuk.

L’ancien vainqueur des championnats ERC1 Junior et ERC3 Junior Marijan Griebel est cinquième pour son retour en ERC, au volant d’une Volkswagen Polo GTI préparée par Baumschlager Rallye & Racing. Il a été initialement troisième mais a plongé en sixième position à cause d’une crevaison dans l’ES2, survenue après qu’il soit sorti de la trajectoire, puis est remonté à la cinquième en fin de journée à 10”4 de la tête.

Griebel a ainsi repoussé le pilote Sports Racing Technologies Łukasz Habaj à la sixième place dans la super spéciale de Marques concluant la journée. Bruno Magalhães, qui a eu du mal à trouver un bon set-up pour sa voiture du Team Hyundai Portugal, est septième alors que Ricardo Teodósio a passé l’autre ŠKODA Fabia R5 de Luís Rego dans Marques pour la huitième place. Derrière Rego, neuvième, Norbert Herczig complète le top 10 pour le MOL Racing Team.

Le duo d’équipiers portugais d’ARC Sport, composé de Miguel Correia et Pedro Almeida, n’est séparé que de 0”3 dans sa lutte pour la troisième place en ERC1 Junior.

Tous deux pointaient initialement derrière Alexandros Tsouloftas avant que le Chypriote ne soit victime d’une crevaison dans la dernière spéciale de Marques, ce qui l’a renvoyé à la cinquième place mais seulement 2”9 derrière Correia.

L’équipier de Lukyanuk et autre concurrent ERC1 Junior Mattias Adielsson, qui court sous les couleurs du Sweden National Team, a été retardé de plus d’une minute par des pépins électriques dans l’autre C3 du Saintéloc Junior Team. Contraint de s’arrêter tant dans l’ES2 que dans l’ES3, il a glissé à la sixième place de l’ERC1 Junior.

Malgré ses ennuis, Adielsson est lui aussi engagé dans la superbe bataille en ERC1 Junior, à 20”8 de Tsouloftas.

Une autre incroyable bataille oppose les leaders de l’ERC2, Sergei Remennik précédant Juan Carlos Alonso de seulement 0”3. Ils se sont échangé leurs positions à chaque spéciale, Alonso prenant la tête à Remennik dans l’ES2 pour la lui rendre aussitôt dans l’ES3.