Ces pilotes ERC qui ont goûté au circuit (1)

2020-05-26T15:00:02+02:00mai 24th, 2020|2020|

L’histoire du Championnat d’Europe FIA des Rallyes est comprend de nombreux pilotes qui ont non seulement couru en rallye, mais aussi sur piste. En voici dix qui ont franchi le Rubicon.

Kevin Abbring : En plus d’être rapide lors de ses huit participations en ERC, le Néerlandais a montré qu’il était à l’aise dans les courses sur circuit, terminant quatrième au classement général du TCR Benelux en 2017 au volant d’une Peugeot de DG Sport qu’il partageait avec Aurélien Comte.

Nasser Al-Attiyah (photo) : Lorsque le Championnat du monde FIA des voitures de tourisme (WTCC) s’est rendu pour la première fois au Qatar, son pays natal, en 2015, Nasser Al-Attiyah, vainqueur en ERC, était sur la grille de départ au volant d’une Chevrolet Cruze engagée par Campos Racing. Il a terminé les deux courses.

Markku Alén :Plus connu pour ses exploits au volant de Fiat et de Lancia en championnat du monde, Alén a pris 34 départs en ERC et remporté six victoires. Mais ses liens avec Lancia l’ont conduit aux 24 heures du Mans, et il a également participé au DTM et à la Porsche Carrera Cup.

Toshi Arai : Bien que le pedigree de l’unique vainqueur japonais en rallye ERC soit bien documenté, en 2011, Arai a participé à ses manches nationales du Championnat du monde des voitures de tourisme de la FIA (WTCC), obtenant pour meilleur résultat une 13e place à Suzuka.

Romain Dumas :Le vainqueur des 24 Heures du Mans et recordman de Pikes Peak a fait ses débuts sur le Tour de Corse en 2014, remportant sa classe de l’ERC.

 Vic Elford : Le polyvalent Britannique a fait ses débuts en Formule 1 un an après avoir remporté le titre ERC en 1967. Il a également couru au Mans et a remporté les 24 Heures de Daytona.

Nikolay Gryazin :Le champion ERC1 Junior 2018 a en fait débuté par le circuit en Russie.

Sean Johnston : L’Américain a été membre de la Nissan GT Academy en Amérique du Nord en tant que l’un des cinq coureurs les plus rapides sur le jeu vidéo Gran Turismo® 5, puis a remporté la Coupe IMSA GT3 2012 lors de sa première tentative. Il s’est ensuite installé en Europe pour courir en Porsche et dans des courses d’endurance. Depuis 2018, il se concentre sur le rallye.

Jan Kopecký : Avant de se lancer en rallye, le champion ERC 2013 avait suivi son père Josef dans les courses sur circuit. Entre 1999 et 2001, le Tchèque a signé un doublé Ford Fiesta Cup / ŠKODA Pick-Up Cup en 2000, avant de remporter la ŠKODA Octavia Cup en 2001.

Tomáš Kostka : Trois fois sur le podium du Barum Czech Rally Zlín, Tomáš Kostka a connu une carrière variée sur circuit, en monoplaces et en voitures de tourisme. Il a représenté la République tchèque en A1 Grand Prix, a couru pendant une saison en DTM, a terminé aux 24 Heures du Mans et a marqué des points en Formule Renault 3.5. Son beau-frère est le pilote devenu patron d’équipe Roman Kresta.

Rendez-vous sur FIAERC.com pour la deuxième partie à 12h00 CET, le 24 mai.

Photo : Eurosport Events