Official Series Partners

News

Les grands moments du Rallye de Pologne en ERC : 2018

2020-06-27T06:00:29+02:00juin 27th, 2020|2020|

Le Rallye de Pologne a fait son retour dans le Championnat d’Europe FIA des Rallyes en 2018, après une courte absence. En ce week-end où aurait dû se dérouler la 77e édition du célèbre rendez-vous sur terre, voici un rappel de la façon dont avait été décidée la lutte pour la victoire cette année-là.

Nikolay Gryazin s’était assuré une deuxième victoire en Championnat d’Europe FIA des Rallyes au PZM Rallye de Pologne, ce 23 septembre 2018, devançant Jari Huttunen et renforçant sa position de tête dans la course au titre FIA ERC Junior des moins de 28 ans (Under 28).

Le Russe équipé de Pirelli, copiloté par Yaroslav Fedorov dans une ŠKODA Fabia R5 de Sports Racing Technologies, et le lauréat de l’ERC Junior des moins de 27 ans (Under 27) Huttunen s’étaient livré une superbe lutte durant toute la deuxième étape. Et sans aucun enjeu au championnat dont se soucier, le jeune Finlandais avait roulé à fond pour rattraper le leader du rallye.

Huttunen avait remporté les trois spéciales de ce dimanche après-midi, repoussant les limites avec sa Hyundai i20. Une pénalité de dix secondes pour pointage en retard à l’entrée de l’ES14 avait perturbé sa progression mais pas affaibli sa détermination. Pilotant la rage au ventre, il avait terminé la dernière spéciale avec une crevaison à l’arrière gauche ainsi que le pare-choc et le spoiler arrière cassés.

Bien qu’il ait donc remporté cette dernière spéciale de Baranowo avec 4”6 d’avance sur son rival, Huttunen s’était incliné pour 8”3 face à Gryazin, vainqueur.

Les jeunes de moins de 28 ans pilotant une voiture de type R5 avaient dominé le classement du rallye, emmenés, outre Gryazin, par Chris Ingram qui obtenait son premier podium au général en ERC. Il s’était sorti des griffes de l’autre Junior ERC U28 et leader de ce championnat qu’était Fabian Kreim, le pilote du Toksport WRT et celui de ŠKODA AUTO Deutschland étant séparés de 17”3 à l’arrivée. Bien qu’incapable de défier Ingram, Kreim terminait sur le podium de l’ERC Junior U28 et à la quatrième place au général.

Débutant dans la même catégorie ERC Junior U28, Miko Marczyk avait contenu un assaut tardif d’un de ses rivaux en championnat de Pologne, Łukasz Habaj, pour signer une sensationnelle arrivée dans le top 5 avec ŠKODA Polska Motorsport. Le jeune prodige n’avait que deux ans d’expérience en rallye et avait couvert moins de 200 kilomètres en compétition sur la terre avant ce week-end, mais il résista à la pression exercée tant par Habaj, sixième, que par Grzegorz Grzyb, septième – ce dernier décrochant le titre national polonais pour la seconde fois de sa carrière.

Filip Mareš, de l’ACCR Czech Team, avait distancé puis tenu en respect l’autre Junior ERC U28 qu’était Tomasz Kasperczyk, tous deux terminant aux huitième et neuvième places du général. Un beau résultat pour Mareš, qui disputait alors son premier rallye sur terre au volant d’une R5. En dépit d’un détour par un jardin privatif le samedi matin, du fait de devoir balayer la route en étant le premier dans les spéciales et même d’un tonneau cet après-midi, Norbert Herczig ramenait sa Fabia du MOL Racing Team en dixième position.

Mārtiņš Sesks avait décroché le titre FIA ERC Junior U27 malgré une deuxième sortie de route en autant de jours dans la catégorie soutenue par Pirelli. Tom Kristensson donnait une seconde raison de se réjouir à l’ADAC Opel Rallye Junior Team avec la victoire de classe devant Efrén Llarena du Rally Team Spain.

Son premier titre ERC en poche avant même lé départ, ce rallye aurait dû être un tour d’honneur à grande vitesse pour Alexey Lukyanuk. Mais victime de survirage à l’entrée d’un gauche rapide de la troisième spéciale, le Russe s’était retrouvé hors-trajectoire après un saut, atterrissant au large, tapant un arbre avec l’arrière droit de sa Ford Fiesta de Russian Performance Motorsport et devant abandonner – heureusement sans que lui ou son copilote Alexey Arnautov ne soit blessé.