Le secret derrière les trois titres ERC de Kajetanowicz révélé

2020-09-13T12:00:19+02:00septembre 13th, 2020|2020|

Kajetan Kajetanowicz a révélé le secret de sa capture de trois titres consécutifs en Championnat d’Europe des Rallyes de la FIA.

Le Polonais a été champion ERC, avec le LOTOS Rally Team, de 2015 à 2017. Mais bien qu’il ait excellé dans les spéciales, Kajetanowicz “n’aurait pas remporté trois titres européens s’il avait travaillé seulement sur sa technique de pilotage”, selon son équipe.

Les forces G et les températures dans la voiture étaient parfois énormes”, a expliqué Kajetanowicz.“En plus de cela, la pulsation cardiaque est assez élevée. Je peux vous dire que je perds entre 4500 et 6000 calories par jour de rallye. Je ne serais pas capable de rester concentré au niveau requis tout le temps sans une préparation adéquate. C’est pourquoi le travail avec mon coach personnel est si important, en plus des séances d’essais normales dans la voiture.”

Kajetanowicz se délecte de nouveaux défis et déteste les ennuyeuses séances d’entraînement, c’est pourquoi chacune de ces dernières est différente. Les exercices avec des bandes de résistance ou des échelles sont tout à fait ordinaires, mais les balles de tennis et le trickboardn’apparaissent pas très souvent dans le gymnase. Cependant, l’activité la plus intéressante est la simulation de conduite — les yeux bandés, avec la voix de son copilote en arrière-plan.

Chaque exercice est bien pensé et vise à améliorer la condition physique générale comme l’efficacité, très importante dans une voiture de rallye.

Contrairement à la croyance populaire, l’agilité dans l’habitacle de la voiture de rallye est extrêmement importante”, a poursuivi Kajetanowicz. “C’est pourquoi nous choisissons des exercices divers et inhabituels, en essayant d’améliorer les capacités motrices et d’atteindre le niveau maximum de capacités humaines requises pour piloter la voiture au niveau de la compétition. Il s’agit de créer et d’exagérer les conditions réelles du rallye pendant nos séances d’entraînement. C’est pourquoi nous effectuons des exercices de coordination qui sollicitent mes muscles centraux, à un rythme cardiaque très élevé et souvent avec des éléments de distraction supplémentaires. Nous simulons le maintien d’un haut niveau de concentration dans ces conditions défavorables. Tout ce que je fais depuis de nombreuses années est censé me rendre encore plus rapide dans une voiture de rallye.”