Official Series Partners

News

Le roi de l'ERC Kajetanowicz conclut une impressionnante campagne mondiale sur une note élevée

2018-10-31T06:00:15+01:00 octobre 31st, 2018|2018|

Le triple vainqueur en championnat d’Europe des rallyes FIA ERC Kajetanowicz a conclu sa première campagne au niveau mondiale avec une impressionnante quatrième place de classe en Espagne dimanche dernier.

Sur un total de 20 partants dans la seconde division du championnat du monde, Kajetanowicz a été battu seulement par un trio de voitures d’usine, dont la toute nouvelle Volkswagen Polo GTI R5 de Petter Solberg, le champion du monde 2003.

Copiloté par son compatriote polonais Maciej Szczepaniak, Kajetanowicz est resté dans le top 10 de sa catégorie lors de quasiment toutes les spéciales, et a même signé le sixième meilleur temps de la spéciale en ville de Salou lors de la seconde journée de ce rallye disputé sur surface mixte qu’il disputait pour la première fois, un challenge rendu encore plus compliqué par des conditions météo changeantes.

Après coup, le pilote du LOTOS Rally Team a indiqué : “Les chances de se battre pour les positions de tête dans un rallye aussi difficiles ne viennent pas toutes seules. C’est le résultat d’un gros travail de la part de toute l’équipe”.

“Pour moi, le rallye marquait de nouveaux débuts, une nouvelle étape dans notre préparation en vue de la nouvelle saison”, a poursuivi Kajetanowicz, le seul pilote de l’histoire de l’ERC à avoir remporté trois titres consécutifs. “C’est une joie et un sentiment de rêve devenu réalité mais en même temps, c’est un gros challenge et une grande responsabilité. Il y a beaucoup de gens derrière le LOTOS Rallye Team qui “alimentent” ma voiture : nos partenaires, la famille, les amis et les fans. Tous ceux qui croient en notre succès en font partie. Je veux me souvenir de tout le monde dans un moment pareil. Merci pour votre soutien”.

Les résultats de 2018 de Kajetanowicz sont impressionnant, surtout étant donné que les quatre épreuves auxquelles il a participé étaient totalement nouvelles pour lui. Il a conclu au septième rang en Sardaigne, cinquième en Espagne et quatrième en Turquie, malgré de nombreux soucis techniques sur sa Ford Fiesta R5.