Official Series Partners

News

L'apprentissage continue pour von Thurn und Taxis en ERC

2020-04-03T12:00:36+02:00avril 3rd, 2020|2020|

Albert von Thurn und Taxis considère la prochaine saison du Championnat d’Europe FIA des Rallyes comme une nouvelle occasion de renforcer son expérience de la discipline après ses exploits sur circuit.

Von Thurn und Taxis est un habitué de l’ERC depuis 2017, ayant marqué des points et progressé chaque saison, principalement au volant d’une ŠKODA Fabia R5.

Pour 2020, l’Allemand prévoit d’entreprendre une campagne de six manches, en s’associant à nouveau avec le copilote autrichien Bernhard Ettel et la formation BRR de Raimund Baumschlager. Il s’est préparé avec Reiner Kuhn, de Motorsport Akutell.

Le rallye, une grande fascination
“Après dix ans de GT3, j’étais plus ou moins limite en temps et les coûts explosaient vraiment”, dit l’intéressé. “Le rallye a toujours été mon rêve. Tout le monde me disait que c’était trop dangereux, trop difficile et trop de travail, mais la fascination est tellement plus grande.”

Les notes doivent être parfaites
Von Thurn und Taxis admet que la prise des notes reste l’un des plus grands défis qu’il doit relever en tant que pilote de rallye. “Vous n’avez que deux passages sur chaque spéciale en reconnaissance et vos notes doivent être vraiment parfaites, sinon vous ne pouvez pas être dans le rythme. Il faut avoir un système de notes précis et fonctionnel pour rivaliser avec les pilotes expérimentés qui investissent beaucoup de temps pour préparer chaque rallye.”

Ne pas trop se faire peur
“Bien que je ne sois pas facilement effrayé, je ne suis certainement pas aussi fou que certains autres gars, j’essaie d’être du côté sûr du risque, de m’adapter à mon niveau de compétence concernant les notes”, ajoute le pilote de 36 ans. “Mais en ce qui concerne le pilotage, je n’ai aucun problème pour manier ce type de voiture sur la terre ou l’asphalte.”

Deux rendez-vous, un même défi
Von Thurn und Taxis a 21 départs en ERC à son actif avec une quatrième place pour meilleur résultat au classement général du Rallye de Chypre en 2017. Il considère cette épreuve insulaire sur terre et le Barum Czech Rally Zlín, entièrement sur asphalte, comme les plus difficiles du calendrier. “Même si les surfaces du Barum Rally et du Cyprus Rally sont complètement différentes, elles requièrent toutes deux la même approche. Si vous voulez être en tête, vous devez attaquer à fond. Au Barum, c’est sur des routes goudronnées difficiles avec des niveaux d’adhérence variables. À Chypre, sur du sable et de grosses pierres.”