La meilleure, mais en mieux : Citroën renomme et fait évoluer la voiture victorieuse en ERC

2020-12-11T11:00:39+01:00décembre 11th, 2020|2020|

Citroën Racing a renommé et fait évoluer sa C3 R5, voiture avec laquelle Alexey Lukyanuk a remporté son second Championnat d’Europe des Rallyes de la FIA en 2020.

Dès 2021, la C3 R5 deviendra C3 Rally2, en phase avec la pyramide rallye de la FIA, alors qu’un nouveau look et une série d’améliorations doivent être présentés à partir du mois prochain.

Sept évolutions techniques majeures sont prévues pour les trois premiers mois de l’année à venir, résultats de la connaissance et du retour technique générés par 15 000 kilomètres d’essais dans le but d’obtenir des gains en termes de performance, tenue de route et coûts de fonctionnement.

Un nouveau logiciel moteur sera homologué dès janvier, lequel, selon Citroën Racing, “vise à affiner davantage les stratégies de fonctionnement liées aux phases de départ et delift.”

De plus, l’antenne sportive de la marque française prévoit l’introduction d’un “nouveau tablier avant doté d’une aérodynamique modifiée, une nouvelle rampe de différentiel avant procurant une gamme plus large de réglages et une pédale de distribution de freinage ajustable offrant au pilote plus de confort, ainsi que de nouveaux supports moteur, supports d’embout de pare-chocs arrière et collecteurs d’échappement, dans le but d’augmenter leur durée de vie.”

Citroën Racing a confirmé que toutes ces évolutions“seront montées gratuitement sur tous les exemplaires de C3 Rally2 commandées à partir du 1er décembre”.

Ces changements pour 2021 font suite à de précédentes modifications apportées ces deux dernières années.

En 2019, un nouveau sous-châssis arrière avait été homologué, que Citroën Racing avait introduit pour “améliorer la stabilité et le ressenti au freinage, quand un arbre de suspension arrière redessiné pour augmenter la fiabilité”, ainsi que des amortisseurs renforcés pour la terre afin “d’affiner l’équilibre de la voiture”, avaient été mis à disposition.

Pour 2020, l’équipe technique de Citroën Racing avait concentré ses efforts sur le renforcement des amortisseurs utilisés en spécification asphalte, tandis que “d’autres améliorations avaient été faites pour fournir un meilleur feed-back dans les conditions d’adhérence faible”.

Jean-François Grandclaudon, directeur technique du projet C3 Rally2, explique : “Depuis l’introduction [de la C3 R5] en 2017, nous avons travaillé constamment et engrangé beaucoup de kilomètres sur la route, ce qui nous a permis d’offrir à nos clients une voiture plus rapide, adaptée à tous les types de pilotes et aux coûts de fonctionnement maîtrisés.”

Cette saison, encore plus de travail a été fait avec nos deux pilotes de développement, Mads Østberg sur terre et Yoann Bonato sur goudron. Au cours des deux dernières années, la voiture a beaucoup changé, notamment avec un grand nombre de pièces qui n’avaient pas besoin d’homologation, et nos efforts ont maintenant payé avec des titres glanés cette année dans des championnats majeurs.”

Concernant les nouveautés planifiées pour 2021, Grandclaudon ajoute : “Il n’y a nul besoin d’une révolution sur la C3 Rally2. Nous allons bâtir sur les excellentes fondations que nous avons, à la fois robustes et fiables, pour l’améliorer là où nous pouvons. Bien que le développement soit un processus sans fin, nous sommes excités par la perspective de voir les performances de nos clients dans la voiture avec ces évolutions.”