Official Series Partners

News

La fête peut commencer : Lukyanuk et Arnautov sont champions FIA ERC 2018*

2018-09-22T23:17:55+02:00septembre 22nd, 2018|2018, Rally Poland|

Alexey Lukyanuk et Alexey Arnautov ne peuvent plus être rattrapés dans la course au titre en Championnat d’Europe FIA des Rallyes, et, en attendant la confirmation des résultats, seront couronnés le moment venu.

Le duo de Russian Performance Motorsport a été très en forme la majeure partie de la saison, avec sa Ford Fiesta R5 construite par M-Sport, engagée par H-Racing et chaussée de Pirelli.

Bien qu’étant sortis de la route au PZM Rallye de Pologne ce matin, leurs trois victoires et une deuxième place, combinées avec l’absence en Pologne de leurs rivaux Bruno et Hugo Magalhães pour raison budgétaire, font de Lukyanuk et Arnautov les premiers champions ERC russes*.

Ça fait un peu bizarre mais je suis content pour l’équipe et pour les sponsors”, a dit Lukyanuk. “C’est un très grand pas pour nous. On a essayé d’être à la limite tout le temps mais on n’a pas fait assez d’essais, et parfois on perd le contrôle. Malgré tout, on a un bon rythme, un bon ressenti, un bon esprit et c’est une bonne fin de saison.”

Je suis désolé pour le forfait si prématuré de Bruno [Magalhães], mais la concurrence est de toute façon très forte. L’année a été difficile pour nous et maintenant, la fête peut commencer.”

Concernant l’incident de ce matin, Lukyanuk a déclaré : “Je pense que j’ai un peu trop travaillé avec la voiture et je l’ai mise en travers avant le saut, j’ai dû la remettre en ligne un peu avant. Hélas, la vitesse allait mais la ligne n’était pas parfaite et on a tapé un arbre après la réception. Pas un bon moment pour nous, mais c’était vraiment impossible à prévoir.”

Une interview exhaustive de Lukyanuk sera publiée bientôt, alors que l’émission ERC All Access de mardi sur Eurosport fera vivre depuis la coulisse le week-end si spécial du pilote russe. Vérifiez les programmes locaux pour plus de détails.

Par ailleurs, le PZM Rallye de Pologne se poursuivra demain (dimanche). Nikolay Gryazin devance Jari Huttunen de 11 secondes, six spéciales restant à courir. Le top 5 au terme de la première étape a une moyenne d’âge de 23 ans, laquelle souligne l’importance de l’ERC comme terrain d’entraînement pour les talents futurs.

*Sous réserve de confirmation des résultats par la FIA