Official Series Partners

News

Interview ERC : Jan Kopecky

2019-08-13T17:02:08+02:00août 12th, 2019|2019, Barum Czech Rally Zlín|

Le pilote ŠKODA Jan Kopecký se prépare en vue de gagner sa manche nationale du Championnat d’Europe FIA des Rallyes une cinquième fois consécutive. Voici ce que le champion ERC 2013 avait à dire avant le Barum Czech Rally Zlín de cette semaine.

Vous détenez un incroyable record sur ce rallye et pourriez signer une cinquième victoire de suite cette année. Qu’es-ce que cela signifie pour vous ?
“Je ne m’intéresse pas trop aux statistiques, mais bien sûr, j’aimerais gagner encore ici. Cette année, la situation est différente pour moi. En 2018, j’étais déjà titré champion de République tchèque et j’ai pu attaquer presque sans y penser, mais cette année, je dois m’assurer du titre en inscrivant le maximum de points ici. Le Barum Czech Rally Zlín a un coefficient de 1.5 pour le championnat national, et je dois finir le mieux classé possible en évitant les risques inutiles.”

Sur quels facteurs reposent vos succès à Zlín, d’après vous ?
“C’est bien sûr mon expérience sur ces spéciales exigeantes, et particulièrement l’année dernière avec des conditions météo changeantes et de la pluie occasionnelle. J’ai eu la main chanceuse dans le choix des pneus. En plus de ça, je pilote la ŠKODA Fabia R5 Evo qui est invaincue depuis son homologation en avril dernier.”

La spéciale de Pindula fait son retour. Pourquoi est-elle si unique à votre avis ?
“Pindula est vraiment une spéciale emblématique du Barum Czech Rally Zlín, j’adore y piloter. Cette spéciale comprend différents types de surface. Elle est rapide et parcourt des secteurs très ouverts, mais traverse aussi des villages et des forêts. La route est toujours sale en raison des cordes et elle peut être très boueuse et très glissante en cas de pluie. Dans Pindula, il faut savoir exactement où couper ou pas. Et les erreurs peuvent être punies par les rondins [entassés en bord de route].”

Vous êtes celui que tout le monde veut battre à Zlín. Cela vous met-il beaucoup de pression, et comment pensez-vous la faire tourner à votre avantage ?
“Cela ne me donne pas de pression supplémentaire, seulement plus de motivation. Dans le passé, j’ai eu de grosses bagarres avec Alexey Lukyanuk et j’attends la même chose pour ce Barum Czech Rally Zlín. En plus de ça, je dois affronter les [autres] meilleurs pilotes du Championnat d’Europe FIA des Rallyes.”

On peut voir l’émergence de quelques jeunes espoirs tchèques tels que Mareš, Cais et Talaš. Que pensez-vous de ces pilotes et de leur potentiel ?
“C’est bien de voir la prochaine génération de jeunes pilotes tchèques talentueux, ces trois-là ont un grand potentiel. Filip Mareš a fait un immense pas en avant cette saison, il a prouvé être rapide sur asphalte et aussi sur terre, et produit d’excellents résultats en Championnat d’Europe des Rallyes comme en Championnat de République tchèque – dans lequel il est mon plus gros rival.”