Official Series Partners

News

Interview ERC : Catie Munnings

2019-06-03T15:36:57+02:00mai 30th, 2019|2019, Rally Liepāja|

Catie Munnings a vu l’arrivée pour la première fois cette saison en en Championnat d’Europe FIA des Rallyes, le week-end dernier à Liepāja, la pilote de la Peugeot Rally Academy, âgée de 21 ans, prenant la 11e place de la division ERC3 hautement disputée. Voici ce qu’elle avait à dire.

Comment vous sentez-vous après avoir fini votre premier rallye de 2019 ?
“Tellement soulagée ! Une arrivée était la priorité car on n’a pas eu le meilleur des débuts d’année. C’est un genre de sentiment aigre-doux aussi, car j’aurais aimé attaquer plus mais en même temps, il faut être raisonnable et monter sur cette rampe d’arrivée a été un grande accomplissement.”

Vous aviez déjà fait ce rallye avant mais il avait un nouveau format cette année, avec quelques spéciales encore plus rapides. Avez-vous noté une grande différence ?
“Les nouvelles spéciales de Talsi sont impressionnantes. Quand je suis venue pour la première fois en Lettonie, j’avais été choquée par la vitesse des routes, mais celles-ci sont d’un autre niveau. Cette boucle a été frustrante pour nous car on avait opté pour un réglage trop souple et on avait l’impression d’être à fond mais les chronos ne suivaient pas. C’était en partie un manque de confiance de ma part après n’avoir pas fait d’essais, mais mon équipier a eu le même ressenti et se battait avec la voiture lui aussi, donc ce n’est qu’en changeant le set-up pour le deuxième jour que j’ai senti de la stabilité. J’ai appris beaucoup sur le set-up cette semaine et j’adorerais piloter de nouveau sur ces spéciales avec l’auto réglée comme ça. Bien sûr, on a perdu un peu de temps mais l’expérience de piloter à cette vitesse sur de fabuleuses et fluides routes en terre est à la fois surréaliste et tellement addictive.”

Vous avez indiqué avoir eu un problème de freins le dimanche, l’avez-vous réparé vous-mêmes dans la spéciale ?
“Non, par chance c’est arrivé juste quand on commençait la spéciale avant l’assistance de la mi-journée. Une pierre a endommagé un tube de connexion et la spéciale était au plancher. Puis, dans l’après-midi, les spéciales sableuses sont devenues très cassantes avec la pluie et vers la fin, on a plié quelque chose à l’arrière gauche qui a rendu la voiture instable dans les courbes à droite et on a perdu la direction assistée – on a donc assuré jusqu’à l’arrivée et on a été contentes de finir.”

Globalement, êtes-vous satisfaite de votre performance ?
“Le niveau de compétition est toujours élevé en ERC mais il l’était particulièrement cette fois, tous nos concurrents sont des pilotes de pointe dans leur pays. On a réduit l’écart avec eux et on a été plus rapides et plus régulières ici que l’année dernière, mais j’aurais aimé faire mieux. Avec l’objectif de finir, la marge est ténue sur des routes si rapides, il y a eu quelques gros accidents de route car on peut facilement sortir de la route – donc globalement, je suppose qu’on est mieux placées maintenant pour attaquer un peu plus la prochaine fois.”