Official Series Partners

News

Ils ont dit quoi ? Les candidats au titre ERC Junior avant leur finale à Zlín

2019-08-11T16:40:05+02:00août 9th, 2019|2019, Barum Czech Rally Zlín|

La bataille pour la couronne ERC1 Junior au Barum Czech Rally Zlín, la semaine prochaine, sera un duel entre Chris Ingram et Filip Mareš alors qu’une lutte à trois dans le Championnat FIA ERC3 Junior soutenu par Pirelli verra en découdre Ken Torn, Efrén Llarena et Sindre Furuseth.

En plus du prestigieux titre FIA, le vainqueur de l’ERC1 Junior recevra 100.000 euros à utiliser pour les dernières manches de l’ERC à Chypre et en Hongrie cette saison. Quant au champion ERC3, sa récompense consistera en deux manches de l’ERC sur une R5 l’année prochaine.

Les quatre meilleurs résultats des pilotes, sur un maximum possible de six, sont comptabilisés. Cliquez ici pour voir le classement provisoire et découvrez ci-dessous ce que le quintet avait à dire avant ce Barum Czech Rally Zlín.

Chris Ingram (Grande-Bretagne, Toksport WRT), ERC1 Junior, 1ère position (125 points)
“Le Barum Rally sera très important puisqu’il décidera de l’issue du Championnat ERC1 Junior. Je suis déçu de n’avoir pu piloter au maximum de mon potentiel sur les dernières manches et j’ai pris un peu de recul pour analyser ce qui s’était passé. Au Barum l’année dernière, nous avions un bon rythme en fin d’épreuve, signant des chronos plus rapides que des légendes du rallye comme Kopecký, Lukyanuk et Sordo. Je sais ce que j’ai à faire – je dois faire mon job au mieux de mes capacités dans tous les domaines. Gagner le titre serait quelque chose d’immense et nous donnerait une chance de continuer à lutter pour le titre général, mais je dois hausser mon niveau de jeu.”

Filip Mareš (République tchèque, ACCR Czech Rally Team), ERC1 Junior, deuxième position (95 points)
“Tout d’abord, je dois dire que nous sommes heureux ne serait-ce que d’être encore dans la lutte avant le Barum, ça souligne notre bonne saison jusque-là. Maintenant nous sommes prêts à 100% à tout donner dans la lutte pour le titre et à essayer de la rendre encore meilleure. Le Barum sera un temps fort des championnats ERC et de République tchèque. La fabuleuse spéciale de Pindula est de retour sur l’itinéraire, et d’autres portions seront nouvelles pour nous. La compétition sera très ardue, et je suis sûr que nous ferons face à de nombreux défis durant le rallye. Notre plan est de démontrer une bonne vitesse, nous voulons être réguliers dans les spéciales et finir sans faire de grosse erreur. Nous en sommes capables, j’en suis sûr. Depuis le début de la saison, la motivation est très élevée car le budget pour les deux dernières manches de l’ERC est en jeu. Je suis confiant, nous pouvons gagner le championnat et j’espère que le public tchèque nous aidera à y parvenir !”

Ken Torn (Estonie, Estonian Autosport Junior Team), ERC3 Junior, première position (116 points)
“Bien sûr, c’est quelque chose d’énorme. En début de saison, je ne m’attendais pas à jour un rôle en ERC, mais chaque manche s’est bien passée et ça s’est passé de mieux en mieux. Maintenant, avant la dernière manche, gagner [le championnat] est possible. Le prix est une très bonne opportunité car pour un jeune pilote, trouver le budget afin de courir sur une R5 n’est pas aisé – mais le champion aura deux rallyes sur une R5, ce qui est très bien. J’ai regardé les vidéos des spéciales, elles sont différentes de ce qu’on avait à Rome. On voit un peu de terre sur la route et ce sera peut-être un des rallyes les plus difficiles que j’aie disputés.”

Efrén Llarena (Espagne, Rallye Team Spain), ERC3 Junior, deuxième position position (110 points)
“Mon but, évidemment, est de gagner le rallye et le titre. On sait que ça va être difficile car on dépend [aussi] du résultat de Ken Torn. Le Barum Czech Rally Zlín est toujours un gros défi pour tout le monde. On doit attaquer et donner notre maximum dès le début. L’année dernière, on était dans le rythme, on a fini la première boucle en troisième position et on avait prévu d’attaquer encore plus dans les spéciales suivantes mais on a dû abandonner soudainement après une casse mécanique. Comme on a pu repartir pour la dernière étape, on connaît tout le parcours. Ce serait un rêve d’être champions ERC3, la meilleure des récompenses pour l’immense travail fourni depuis l’année dernière par la Real Federación Española de Automovilismo (RFEDA) avec le projet Rallye Team Spain, par l’équipe Mavisa Sport, par ma copilote Sara [Fernandez] et moi – et pour tous les gens qui sont derrière nous et soutiennent notre programme.”

Sindre Furuseth (Norvège, Saintéloc Junior Team), ERC3 Junior, troisième position (96 points)
“Le Barum est un rallye unique et difficile, avec toujours beaucoup d’imprévisibilité et sur lequel beaucoup de choses se passent. On va attaquer tout le week-end comme on l’a fait toute l’année, essayer d’être rapides, mais en se tenant à l’écart des ennuis. Gagner voudrait dire beaucoup car ça aiderait vraiment à passer en R5 de façon permanente et fournirait des opportunités pour 2020. Après notre erreur à Rome, le titre semble difficile à atteindre pour nous mais on va clairement faire notre partie du boulot et gagner le rallye.”

Remerciements à Martin Husár pour la photo des candidats au titre ERC1 Junior.