Official Series Partners

News

Gryazin de retour pour sa double récompense en ERC

2019-07-12T09:00:47+02:00juillet 12th, 2019|2019, Rally di Roma Capitale|

Nikolay Gryazin a confirmé quels sont les deux rallyes qu’il disputera en guise de récompense de la part du promoteur Eurosport Events pour avoir remporté le Championnat FIA ERC1 Junior en 2018.

Le Russe, âgé de 21 ans, avait le choix de disputer deux manches du Championnat d’Europe FIA des Rallyes 2019. Il a opté pour le Rally di Roma Capitale (19-21 juillet) et le Barum Czech Rally Zlín (16-18 août), tous deux sur asphalte.

Il recevra 50.000 € de la part d’Eurosport pour chacun des deux rallyes, soit un total de 100.000 €, et a retenu les services de son équipe habituelle et de son copilote habituels, Sports Racing technologies et Yaroslav Fedorov, pour courir sur une ŠKODA Fabia R5.

Il y a d’autres rallyes ERC sympas comme celui de Liepāja mais on a choisi deux épreuves sur asphalte car en Championnat du Monde des Rallyes, il n’y a pas tellement d’asphalte et cette expérience sera importante”, explique Gryazin. “Ce sont deux courses difficiles avec de nombreux concurrents, et il nous sera utile de nous comparer à tous ces gens rapides.”

On veut rouler proprement et s’amuser. On ne court pas pour les points puisqu’on n’est pas dans le championnat. On utilise ces courses pour le set-up et pour l’expérience, et c’est très bien pour nous. Mais ça ne sera pas facile car sur asphalte, c’est difficile de trouver la limite, d’être très rapide. Il faut comprendre la route. Ces deux rallyes seront plus comme des courses d’entraînement que pour viser un bon résultat.”

Après avoir coiffé la couronne ERC1 Junior au Rallye de Liepāja en octobre 2018, Gryazin a couru en Championnat du Monde – en Suède, en Corse, au Portugal et en Sardaigne. Il va disputer ce week-end le Shell Helix Rally Estonia avant le Rally di Roma Capitale en Italie, donc, la semaine prochaine en Italie.

On a fait une belle saison en ERC l’année dernière, maintenant on apprécie d’être en championnat du monde”, dit Gryazin. “Ce n’est pas simple et c’est difficile de comprendre comment piloter au début car le cerveau est beaucoup mis à contribution, on réfléchit beaucoup.”

L’ERC m’a vraiment aidé mais en championnat du monde, les spéciales sont plus longues et si on lève le pied de la pédale quelque part, on perd facilement six positions. On doit vraiment travailler dur car beaucoup de gars ont de l’expérience des spéciales acquise les années précédentes. Ils connaissent les conditions et savent à quels moments attaquer.”

En ERC, les routes ne sont pas aussi endommagées [car on passe plus tôt avec une R5], on prend juste la ligne et on sent le grip. En championnat du monde, in faut avoir avoir des tactiques. J’essaie juste de faire au mieux, pour comprendre où je peux rouler plus vite. J’essaie d’améliorer mes talents.”

L’ERC Junior est réservé aux pilotes nés après le 1er janvier 1991 et pilotant une R5. Marijan Griebel a remporté le titre inaugural en 2017 après avoir été champion de l’ERC3 Junior l’année précédente. Gryazin lui a succédé la saison dernière et Chris Ingram est actuellement en tête du classement de la catégorie dont deux manches restent à couvrir.