Official Series Partners

News

Victoire surprise de Ghosh en ERC3 à l'Acropole pour ses débuts

2018-06-03T18:55:14+02:00juin 3rd, 2018|2018, Acropolis Rally|

Amittrajit Ghosh a vécu un véritable conte de fée avec une victoire inattendue sur le Rallye EKO de l’Acropole, dans la catégorie ERC3 du Championnat d’Europe FIA des Rallyes, pour ses débuts et sur une Ford Fiesta R2 de ancienne version.

En tête de la catégorie avant ce dimanche, Ghosh devait simplement ramener sa voiture de Baltic Motorsport Promotion à l’arrivée, en un seul morceau si possible, pour conclure sa première apparition en ERC – et sa troisième en dehors de son Inde natale – à la première place.

C’est exactement ce qu’il a fait, poursuivant sur son approche délibérément prudente plus que rapide, adoptée depuis vendredi sur les spéciales cassantes et jonchées de pierres de l’Acropole.

Venir ici avec une R2 de l’ancienne génération, le but était de finir. Dans un coin de ma tête, je savais qu’en atteignant l’arrivée, nous serions sur le podium. Mais hier matin, quand je n’étais que deux secondes derrière [Artur] Muradian sur sa Peugeot, je savais que ça pourrait le faire”, a-t-il déclaré au micro d’ERC Radio.

Muradian a été le pilote le plus rapide de l’ERC3 tout au long des trois jours, mais sa PEUGEOT 208 R2 n’a pas tout à fait complètement résisté à son approche toute en attaque. Il a été le plus rapide dans chacune des spéciales qu’il a disputées sauf une, mais des goujons de roue cisaillés dans l’ES5 du samedi matin l’ont contraint à abandonner alors qu’il menait.

[Les goujons de roue] étaient comme si quelqu’un les avait cisaillés. C’est drôle, car c’était dans le premier virage de la spéciale, après 90 mètres, et on a vu la roue voler devant nous !”

Nous avons décidé de remettre la roue, soulevé la voiture et vu qu’il n’y avait plus de goujons. Nous les avons retrouvés tous les quatre plus tard dans le virage !”

Malgré sa vitesse, l’abandon de Muradian a fait qu’il a dû se contenter de la troisième place, loin derrière Emma Falcón qui prend de gros points en ERC Ladies’ Trophy. Elle a courageusement parcouru les quatre spéciales du dimanche dans freins, la pédale allant au plancher et la forçant à se servir du frein à main à la place.

L’équipier de Muradian au sein du TBRacing, Chrysostomos Karellis, espérait revenir en course pour la troisième étape après son abandon de samedi dans Drossohori, mais il n’est pas ressorti du parc d’assistance dimanche matin.