ERC Pologne, bilan étape 2 : Lukyanuk célèbre le centenaire en lançant la défense son titre en beauté

2021-06-21T11:24:50+02:00juin 20th, 2021|2021, Rally Poland|

Alexey Lukyanuk a décroché le gros lot ce dimanche et entamé la défense de son titre de Champion d’Europe des Rallyes FIA en beauté lors du 77e Rallye ORLEN de Pologne.

Copiloté par son compatriote Alexey Arnautov, le Russe semblait pourtant hors d’état de nuire mardi, après un accident lors des essais qui avait laissé sa Citroën C3 Rally2 équipée de Pirelli irréparable après cinq tonneaux.

Mais le Saintéloc Junior Team a héroïquement répondu présent en faisant venir une carrosserie de remplacement depuis sa base du sud de la France et en préparant une toute nouvelle voiture à temps pour le départ de vendredi.

Sans se laisser décourager par son manque d’expérience sur les pistes de terre – les 20 kilomètres qu’il a parcourus avant l’épreuve étaient ses premiers sur la terre depuis le Rallye de Liepāja en août dernier –, le double champion ERC a gardé son calme et a pris la tête de la course lorsque Nikolay Gryazin, qui faisait cavalier seul en tête depuis le début du rallye, a été contraint d’abandonner en raison d’une double crevaison dans l’avant-dernière spéciale du samedi.

S’élançant dans la dernière spéciale du dimanche avec un avantage de 29,7s sur Andreas Mikkelsen et Ola Fløene, Lukyanuk et Arnautov ont trouvé le parfait mélange de vitesse et de prudence pour s’imposer en Pologne pour la deuxième fois, sans se laisser perturber lorsque leurs rivaux norvégiens ont réduit leur retard à 17,4 secondes avant ce secteur chronométré décisif dans les rues de la capitale, Varsovie, ajoutée à l’itinéraire dans le cadre des célébrations du 100e anniversaire de l’événement.

Lukyanuk, pour qui cette victoire en Pologne est la douzième en ERC, devient le premier champion d’Europe depuis Luca Rossetti en 2011 à commencer la défense de son titre par une victoire. « Avant le rallye, c’était extrême, comme dans un film, mais cela se termine sur une victoire avec le défi le plus difficile, avec des pilotes très rapides et avec des routes très dures », a déclaré le Russe. « Je suis juste heureux d’être à la première place aujourd’hui. »

Les Espagnols Javier Pardo/Adrián Pérez ont remporté l’ERC2 dès leur première tentative à bord d’une Swift R4lly S de Suzuki Motor Ibérica équipée du kit Rally2. Les Finlandais Sami Pajari/Enni Mälkönen se sont imposés en ERC3 sur une Ford Fiesta Rally4 construite par M-Sport Poland à Cracovie. En ERC Junior, réservé aux voitures de Rally3 chaussées de pneus Pirelli à partir de cette année, Jon Armstrong est arrivé en tête au volant de la nouvelle Fiesta Rally3 de M-Sport Poland, aux côtés de Phil Hall.

Pajari a terminé premier en ERC3 Junior, tandis que Paulo Soria/Marcelo Der Ohannesian ont triomphé dans le Clio Trophy by Toksport WRT, la toute nouvelle catégorie « Arrive-and-drive » pour les Renault Clio Rally5 équipées de pneus MICHELIN. Dariusz Poloński/Łukasz Sitek ont remporté l’Abarth Rally Cup, tandis que les premières primes ERC-MICHELIN Talent Factory ont été remises à de jeunes espoirs inscrits en Rally2.

Résumé deuxième étape : Lukyanuk en tête de bout en bout
Malgré une marge confortable de près d’une demi-minute, Lukyanuk a réalisé d’entrée le meilleur temps de la spéciale d’ouverture du dimanche. Il y a battu Mikkelsen de 2,0s pour porter son avance à 31,7s. Craig Breen a réalisé le troisième chrono devant Marczyk, Simone Tempestini et Norbert Herczig.

Comme Tempestini, Breen est reparti le deuxième jour après avoir abandonné la veille à cause d’une suspension endommagée. Il a profité de sa position de départ plus lointaine pour devancer Lukyanuk dans l’ES10 de 1,2s et remporter la première victoire en spéciale de 2021 pour le Team MRF Tyres, la première sur terre en ERC pour le constructeur indien. Cependant, Lukyanuk ayant battu Mikkelsen de 2,3s, l’avantage du Russe en tête est passé à 34,0s.

Mikkelsen a pris la direction du sud et de Varsovie après deux victoires en spéciale consécutives, grâce à ses meilleurs temps dans les ES11 et 12. Cette dernière, Gmina Mragowo, a été diffusée en direct sur Facebook et YouTube. Avec 8,3s de mieux que Lukyanuk, le Norvégien s’est présenté au départ de l’avant-dernière spéciale de Przasnysz (ES13) avec 22,6s de retard sur le leader. Derrière Breen auteur du meilleur temps, Mikkelsen a devancé Lukyanuk de 5,2s pour réduire l’écart au général à 17,4s avant la dernière spéciale, baptisée Rally Poland 100thAnniversary, à Varsovie.

Celle-ci ne mesurant que 1,96 km, il allait falloir une défaillance majeure de Lukyanuk pour que Mikkelsen s’impose. Mais un parcours sans problème du Russe lui a assuré la victoire avec 18,4s d’avance au général. Mikkelsen a pris la deuxième place pour le Toksport WRT devant l’autre Škoda Fabia Rally2 Evo de Marczyk (ORLEN Team). Les pilotes du Rallye Team Spain, Nil Solans et Efrén Llarena, ont pris en sandwich Herczig (Škoda Rally Team Hungaria) en quatrième et sixième position respectivement, Llarena se rapprochant à 1,7s de Herczig à l’arrivée. Solans a été le meilleur des débutants sur ce Rallye de Pologne, après avoir connu des difficultés au début de sa deuxième participation en ERC.

L’ancien champion de l’ERC2 Wojciech Chuchała était quatrième lorsqu’un problème mécanique est survenu. Une pénalité de temps l’a fait chuter à la septième place devant le champion de France 2020, Yoann Bonato. Le pilote CHL Sport Auto était arrivé à Varsovie en sixième position mais un problème moteur l’a fait chuter en huitième position. Erik Cais (Yacco ACCR Team) a terminé en neuvième position, à 4,9s de Bonato. Grzegorz Grzyb, ancien champion de Pologne, a complété le top 10 pour Rufa Motor-Sport.

Le Chilien Emilio Fernàndez a terminé 11e pour le Toksport WRT après avoir pris le départ de la deuxième étape en 15e position, tandis que le débutant en ERC Adrian Chwietczuk est arrivé 12e – à seulement 0,1s – aux côtés du copilote Jarek Baran, triple champion ERC. Le Polonais roulait pour Hołowczyz Racing, l’équipe fondée par Krzysztof Hołowczyc, le champion d’Europe 1997.

Bien qu’il ait dû ouvrir la route – et dégager une ligne dans la terre pour ses rivaux derrière partis derrière lui –, Umberto Scandola a terminé 13e pour le Hyundai Rally Team Italia. Callum Devine, de la Motorsport Ireland Rally Academy, s’est classé 14e après avoir été gêné par des soucis de boîte de vitesses le samedi. Roland Poom et Tomasz Kasperczyk, qui s’est remis d’un tonneau dans l’ES4, finissent respectivement 15e et 16e.

Avec sa Hyundai i20 R5 remise en état de marche après avoir été endommagée par une crevaison à l’arrière droit le samedi après-midi, l’espoir luxembourgeois Grégoire Munster a réalisé plusieurs chronos rapides pour terminer 20e derrière le prometteur italien Alberto Battistolli.

Un parfait Pardo remporte l’ERC2 avec sa Suzuki Rally2 Kit
Le jeune Espagnol Javier Pardo a remporté une catégorie ERC2 très relevée pour ses débuts à ce niveau, grâce à une excellente performance pour Suzuki Motor Ibérica. Dmitry Feofanov, sur une autre Suzuki Swift R4lly S, a entamé la deuxième étape en troisième position, mais il est passé devant Victor Cartier lorsque le jeune ingénieur français a été ralenti durant la boucle matinale à bord de sa Toyota Yaris Rally2 Kit. Le vétéran andorran Joan Vinyes a remporté deux victoires en spéciale sur la deuxième auto de Suzuki Motor Ibérica, alors que le rallye touchait à sa fin. Le Polonais Michał Pryczek (Subaru Impreza) s’est classé cinquième pour ses débuts en ERC2, tandis que son compatriote Dariusz Poloński a fini sixième et vainqueur en Abarth Rally Cup.

Pajari signe un doublé ERC3/ERC3 Junior
Sami Pajari a fait des débuts parfaits dans le Championnat d’Europe des Rallyes avec un doublé ERC3/ERC3 Junior sur sa Ford Fiesta Rally4 équipée de Pirelli. Le Finlandais a devancé le Français Mathieu Franceschi (Peugeot 208 Rally4) pour les places d’honneur en ERC3. Pep Bassas, du Rallye Team Spain, s’est classé troisième. Łukasz Lewandowski a fait faire ses débuts en ERC3 à l’Opel Corsa Rally4 et a pris la sixième place derrière Norbert Maior et Nick Loof. Pajari a aussi terminé en tête du classement de l’ERC3 Junior devant Maior, Loof, Kasper Kasari, Daniel Polášek et Amaury Molle, qui est reparti pour la deuxième étape après s’être arrêté samedi en raison d’un problème de pression d’huile. Ola Jr Nore était en passe de monter sur le podium de l’ERC3/ERC3 Junior, au volant de sa Renault Clio Rally4, quand un problème de boîte de vitesses l’a contraint à l’abandon une spéciale avant l’arrivée. Un bris de direction a stoppé Martin László dans l’ES13, tandis qu’un incendie a forcé Nikolai Landa à renoncer dans l’ES12. Jean-Baptiste Franceschi n’a pas non plus tenu la distance et Florian Bernardi n’a pas pris le départ en raison des dommages subis par sa Clio Rally4 lors des essais.

Armstrong remporte le nouvel ERC Junior basé sur le Rally3
Jon Armstrong a marqué le lancement de l’ère Rally3 en ERC Junior en remportant la victoire au volant de sa Ford Fiesta Rally3 équipée de pneus Pirelli et construite par M-Sport Poland, après une belle prestation de l’Irlandais du Nord. Ken Torn est passé sur une quatre roues motrices en tant que champion en titre de l’ERC3/ERC3 Junior et a terminé deuxième, l’Estonien faisant étalage de son rythme avec plusieurs victoires en spéciale après avoir été retardé en début de rallye.

Soria domine le nouveau Clio Trophy by Toksport WRT
Le Clio Trophy by Toksport WRT a débuté par la victoire de l’Argentin Paulo Soria. Celui-ci a devancé les Français Ghjuvanni Rossi et Bastien Bergounhe, l’Italien Andrea Mabellini étant quatrième après avoir endommagé ses pneus lors de la première étape. Le Turc Yigit Timur, victime d’une sortie de route le premier jour, a été le plus rapide des Renault Clio Rally5 équipées de pneus MICHELIN dans l’ES2.

Les concurrents de l’ERC-MICHELIN Talent Factory impressionnent
Miko Marczyk a été le meilleur des pilotes de l’ERC-MICHELIN Talent Factory en terminant troisième du classement général. Efrén Llarena a pris la sixième place et Erik Cais la neuvième.

Tous les chemins mènent à la capitale pour une finale spectaculaire à Karowa
Pour marquer le 100e anniversaire de la première édition de l’événement, les organisateurs du 77e Rallye ORLEN de Pologne ont mis sur pieds une épreuve spéciale dans le centre de Varsovie, où le Rajd Polski originel avait débuté le 23 juillet 1921. Baptisée Rally Poland 100th Anniversary, cette ES14 longue de 1,96 km a été diffusée en direct sur Facebook et YouTube  ainsi que par Motowizja en Pologne. Le tracé de la spéciale était presque identique à celui du Rajd Barbórka – Kryterium Karowa, le traditionnel spectacle de sport automobile de fin de saison en Pologne, et c’était le seul secteur chronométré de ce 77e Rallye de Pologne à ne pas être couru sur terre puis qu’il empruntait des portions goudronnées et pavées dans les rues de Browarna, Furmanska et sur le célèbre pont Karowa, au centre de Varsovie, avec une montée finale emblématique. Cependant, alors que le Rajd Barbórka se déroule dans l’obscurité en décembre, le rallye en plein jour dans la capitale polonaise était une expérience unique. Compte tenu de son enthousiasme pour cette ES, il était logique que Miko Marczyk, de l’ORLEN Team soit rapide tout au long de la course sur sa Škoda Fabia Rally2 Evo, mais c’est Craig Breen, du Team MRF Tyres, qui s’y est montré le plus rapide pour 0,2s.

Le P1 Racing Fuels Podium Challenge récompense les pilotes
Le P1 Racing Fuels Podium Challenge se poursuit en 2021. Il récompense les trois premiers en ERC1 et ERC2 sur toutes les manches du championnat avec des bons de carburant qui peuvent être échangés contre du carburant de course P1 XR5 lors des rendez-vous suivants, aidant ainsi les concurrents à réduire davantage le coût de la compétition. Dans les deux catégories, les pilotes gagnants ont reçu 150 litres de carburant, tandis que les pilotes classés deuxièmes et troisièmes ont reçu 100 et 50 litres respectivement. Pour plus d’informations : www.p1racingfuels.com.

TOP 15 FINAL ERC (après 14 spéciales soit 202,76 km)
1 Alexey Lukyanuk (RUS)/Alexey Arnautov (RUS) Citroën C3 Rally2 1h48m31,3s
2 Andreas Mikkelsen (NOR)/Ola Fløene (NOR) Škoda Fabia Rally2 Evo +18,4s
3 Miko Marczyk (POL)/Szymon Gospodarczyk (POL) Škoda Fabia Rally2 Evo +1min54,7s
4 Nil Solans (ESP)/Marc Martí (ESP) Škoda Fabia Rally2 Evo +3min06,2s
5 Norbert Herczig (HUN)/Ramón Ferencz (HUN) Škoda Fabia Rally2 Evo +3min44,8s
6 Efrén Llarena (ESP)/Sara Fernándes (ESP) Škoda Fabia Rally2 Evo +3min46,5s
7 Wojciech Chuchała (POL)/Sebastian Rozwadowski (POL) Škoda Fabia Rally2 Evo +3min56,0s
8 Yoann Bonato (FRA)/Benjamin Boulloud (FRA) Citroën C3 Rally2 +4min11,7s
9 Erik Cais (CZE)/Jindřiška Žáková (CZE) Ford Fiesta Rally2 +4min16,6s
10 Grzegorz Grzyb (POL)/Mihał Poradzisz (POL) Škoda Fabia Rally2 Evo +4min43,1s
11 Emilio Fernàndez (CHL)/Rubén García (ARG) Škoda Fabia Rally2 Evo +4min50,1s
12 Adrian Chwietcuk (POL)/Jarek Baran (POL) Škoda Fabia Rally2 Evo +4min50,2s
13 Umberto Scandola (ITA)/Guido D’Amore (ITA) Hyundai i20 R5 +5min11,6s
14 Callum Devine (IRL)/James Fulton (IRL) Ford Fiesta Rally2 +5min11,9s
15 Roland Poom (EST)/Darren Garrod (GBR) Citroën C3 Rally2 +5min13,2s

FIA ERC2 : Javier Pardo (ESP)/Adrián Pérez (ESP) Suzuki Swift R4lly S Rally2 Kit
FIA ERC3 : Sami Pajari (FIN)/Enni Mälkönen (FIN) Ford Fiesta Rally4
FIA ERC Junior : Jon Armstrong (GBR)/Phil Hall (GBR) Ford Fiesta Rally3
FIA ERC3 Junior : Sami Pajari (FIN)/Enni Mälkönen (FIN) Ford Fiesta Rally4
Abarth Rally Cup : Dariusz Poloński (POL)/Łukasz Sitek (POL) Abarth 124 rally
Clio Trophy by Toksport WRT : Paulo Soria (ARG)/Marcelo Der Ohannesian (ARG) Clio Rally5
ERC-MICHELIN Talent Factory : Miko Marczyk (POL) Škoda Fabia Rally2 Evo

Live timing et résultats : https://www.fiaerc.com/live-timing/

LEADERS
ES1-6 : Gryazin/Aleksandrov
ES7-14 : Lukyanuk/Arnautov

VAINQUEURS EN SPÉCIALES
Première étape (vendredi 18 et samedi 19 juin, 133,12 km) :

ES1 : Mikołajki Arena 1 (2,50 km) 

ERC1 ERC2 ERC3 ERC Junior ERC3 Junior Abarth Cup Clio Trophy
Gryazin Feofanov M Franceschi Torn Maior Poloński Soria

ES2 : Świętajno 1 (18,20 km) 

ERC1 ERC2 ERC3 ERC Junior ERC3 Junior Abarth Cup Clio Trophy
Gryazin Cartier Pajari Armstrong Pajari Poloński Timur

ES3 : Olecko 1 (17,16 km) 

ERC1 ERC2 ERC3 ERC Junior ERC3 Junior Abarth Cup Clio Trophy
Gryazin Érdi Jr M Franceschi Armstrong Pajari Poloński Soria

ES4 : Wieliczki 1 (28,70 km) 

ERC1 ERC2 ERC3 ERC Junior ERC3 Junior Abarth Cup Clio Trophy
Gryazin Érdi Jr Pajari Torn Pajari Poloński Soria

ES5 : Świętajno 2 (18,20 km) 

ERC1 ERC2 ERC3 ERC Junior ERC3 Junior Abarth Cup Clio Trophy
Gryazin Pardo Nore Armstrong Nore Poloński Soria

ES6 : Olecko 2 (17,16km) 

ERC1 ERC2 ERC3 ERC Junior ERC3 Junior Abarth Cup Clio Trophy
Lukyanuk Érdi Jr Pajari Torn Pajari Poloński Soria

ES7 : Wieliczki 2 (28,70 km) 

ERC1 ERC2 ERC3 ERC Junior ERC3 Junior Abarth Cup Clio Trophy
Lukyanuk Pardo Bassas Armstrong Stage cancelled Poloński Stage cancelled

ES8 : Mikołajki Arena 2 (2,50 km) 

ERC1 ERC2 ERC3 ERC Junior ERC3 Junior Abarth Cup Clio Trophy
Chuchała Pardo M Franceschi Torn Kasari Poloński Soria

Deuxième étape (dimanche 20 juin, 69,64 km) :

SS9 : Mikołajki MAX 1 (9,34 km)

ERC1 ERC2 ERC3 ERC Junior ERC3 Junior Abarth Cup Clio Trophy
Lukyanuk Pardo Pajari Torn Pajari Poloński Soria

ES10 : Gmina Mragowo 1 (15,55 km)

ERC1 ERC2 ERC3 ERC Junior ERC3 Junior Abarth Cup Clio Trophy
Breen Pardo Pajari Torn Pajari Poloński Soria

ES11 : Mikołajki MAX 2 (9,34 km)

ERC1 ERC2 ERC3 ERC Junior ERC3 Junior Abarth Cup Clio Trophy
Mikkelsen Pardo Nore Torn Nore Poloński Mabellini

ES12 : Gmina Mragowo 2 (15,55 km)

ERC1 ERC2 ERC3 ERC Junior ERC3 Junior Abarth Cup Clio Trophy
Mikkelssen Vinyes Pajari Torn Pajari Poloński Soria

ES13 : Przasnysz (17,90 km)

ERC1 ERC2 ERC3 ERC Junior ERC3 Junior Abarth Cup Clio Trophy
Breen Vinyes Pajari Armstrong Pajari Poloński Mabellini

ES14 : Rally Poland 100th Anniversary (1,96 km)

ERC1 ERC2 ERC3 ERC Junior ERC3 Junior Abarth Cup Clio Trophy
Breen Cartier M Franceschi Torn Maior Poloński Soria

CHIFFRES CLÉS 
Victoires en ERC 2021 : Lukyanuk 1.
Victoires en spéciales ERC 2021 : Gryazin 5, Breen et Lukyanuk 3, Mikkelsen 2, Chuchała 1.

POSITIONS AU CHAMPIONNAT: Cliquez ici pour voir le classement après la manche 1/8.

Et maintenant ? ERC 2021, manche 2 sur 8 : Rallye de Liepāja, 1er-3 juillet
Né de l’imagination du pilote devenu promoteur Raimonds Strokšs et couru pour la première fois en 2013, le Rallye de Liepāja était à l’origine un rendez-vous hivernal mais il est passé en automne en 2016 pour une météo plus sûre. La nouvelle date a effectivement donné lieu à un tout nouveau rallye, les équipages s’étant adaptés à des routes de terre exemptes de neige et de glace. Bien que la période de l’année ait changé, les spéciales à grande vitesse dans l’ouest de la Lettonie ont continué à enthousiasmer pilotes et spectateurs. Les organisateurs de cet événement avant-gardiste ont apporté d’autres changements pour 2019, avec une date fixée à la fin du mois de mai et un itinéraire élargi comprenant des spéciales populaires dans la région de Talsi. Site internet :http://2021.lvrally.com.