Back

News

ERC 2018 : les rallyes en 100 mots

ERC 2018 : les rallyes en 100 mots

07/12/2017 12:00

Huit rendez-vous constitueront le Championnat d’Europe FIA des Rallyes 2018. Voici une courte présentation de chacun en 100 mots.

Azores Airlines Rallye (22-24 mars)
Basé sur São Miguel, plus grande île de l’archipel au cœur de l’océan Atlantique, le rallye a célébré son demi-siècle en 2015 et demeure un des plus spectaculaires du calendrier international. Les spéciales sillonnent un décor stupéfiant dans une campagne luxuriante, caractérisées par leur surface sableuse comme leur nature étroite et ondulante. Les secteurs chronométrés n’étant souvent pas plus larges qu’une voiture, il n’y a tout simplement aucune marge d’erreur, particulièrement dans Sete Cidades qui longe un lac de cratère volcanique. Les conditions météo changeantes sont aussi un facteur, passant du soleil à des averses ou des nappes de brouillard.

Rally Islas Canarias (3-5 mai)
Sur ces spéciales toutes en montées et descentes, les pilotes surveillent de près leur vitesse en virages et leur trajectoire pour garder le meilleur rythme, tandis qu’un set-up précis et des notes adéquates sont cruciaux. Une des caractéristiques notables de cet asphalte est sa surface abrasive, faite en partie de lave volcanique. Cela entraîne des niveaux de grip élevés et constants s’il pleut, bien que l’usure des pneus puisse augmenter. Cependant, les opportunités de “couper” dans les cordes étant limitées, les routes restent relativement propres. Ce rallye, qui a retrouvé l’ERC en 2016, est riche en défis et en spectateurs.

Acropolis Rally (1er-3 juin)
Depuis plus de 60 ans, le Rallye Acropole a fabriqué bien des héros et brisé bien des cœurs. Au fil du temps, son statut légendaire n’a pas été entamé, l’édition 2017 ayant offert le mélange habituel de triomphe (pour Kajetan Kajetanowicz) et de désespoir (pour Nikolay Gryazin, qui menait quand sa voiture a pris feu. Manche régulière de l’ERC jusqu’en 1968, l’épreuve l’a retrouvé en 2014, Loutraki, sur les rives du golfe de Corynthe, accueillant la 60e édition sur une surface mixte. Désormais organisée sur terre uniquement, en partenariat avec la fédération grecque, elle est basée à Lamia depuis 2016.

Cyprus Rally (15-17 juin)
Depuis 1970, le Rallye de Chypre soumet voitures et équipages à rude épreuve. Si le format actuel est un peu moins cassant, sous-estimer sa nature exigeante serait une grosse erreur. Marquant sa présence au menu de l’ERC en 2014 pour la première fois depuis 1999, une spéciale en ville inédite dans la zone tampon contrôlée par les Nations Unies, entre les parties grecque (comprenant Nicosie) et turque inhabitée, a généré un intérêt considérable. Si le rallye se déroule avant tout sur la terre, on y trouve des portions asphaltées. Et sa date entraîne des températures ambiantes et au sol élevées.

Rally di Roma Capitale (20-22 juillet)
La progression de cet excitant rendez-vous asphalte, organisé et promu par Motorsport Italia, a été remarquable. Disputé pour la première fois en 2013, le Rally di Roma Capitale a fait ses débuts en ERC en 2017, l’Italie figurant au calendrier pour la première fois depuis 2013 quand le Rallye Sanremo y était inscrit. Il s’est avéré un gros succès avec sa parade dans le centre de Rome, une spectaculaire spéciale spectacle autour du Palais de la civilisation dans le quartier de l’EUR, puis deux journées compactes de compétition sur des spéciales situées à l’est et au sud-est de la capitale.

Barum Czech Rally Zlín (24-26 août)
Manche incontournable de l’ERC depuis la refonte du championnat en 2004, le “Barum” est basé dans la cité universitaire de la Moravie du Sud, à 300 km au sud de la capitale tchèque, Prague. C’est une épreuve sur terre comme aucune autre, avec le caractère bosselé et parfois abîmé de la surface des routes. Pour ajouter au challenge, plusieurs spéciales présentent des passages ultra-rapides en forêt, avec des averses intermittentes toujours possibles. Malgré une météo toujours difficile à prévoir, beaucoup de fans suivent l’action, surtout la superspéciale d’ouverture à Zlín. Le rallye compte un contrat à long terme avec l’ERC.

Rally Poland (21-23 septembre)
L’un des rallyes les plus anciens est de retour en ERC après cinq ans d’absence, remplaçant pour sa 75e édition le Rallye Rzeszow comme manche polonaise. Disputé pour la première fois en… 1921, il est basé depuis 2005 à Mikołajki, dans la région pittoresque des lacs de Mazurie à trois heures de route au nord de la capitale Varsovie, où les spéciales sur terre à hautes vitesses sont courantes. Et c’est là que Kajetan Kajetanowicz a émergé pour la première fois comme force majeure de l’ERC, s’imposant en 2013 avant d’entamer sa série record de trois titres consécutifs en 2015.

Rally Liepāja (12-14 octobre)
Lancé par le rallyman devenu promoteur Raimonds Strokšs, et inauguré avec grand succès en 2013, le Rally Liepāja était à l’origine une épreuve hivernale mais a été déplacé à l’automne en 2016. Cela a amené les équipes à s’adapter à un nouveau rallye, et un parcours sur terre désormais débarrassé de neige et de glace. Malgré tout, les spéciales ultra-rapides à l’est de la Lettonie continuent à enthousiasmer pilotes et spectateurs. Car avec ce nouveau format désormais bien installé, ce rallye avant-gardiste constitue une finale totalement appropriée, Liepāja ayant prouvé être une destination populaire pour les fans et les concurrents.

Le protagoniste du FIA ERC Junior Under 27 Karel Kupec appelle la communauté du rallye à aider son frère Radomir dans son processus de récupération après de sérieuses blessures contractées lors d’un accident en rallye plus tôt dans l’année.

Jari Huttunen, qui grimpera en FIA World Rally Championship WRC2 en 2018 après avoir terminé vice-champion de l’ERC Junior Under 27 cette saison, a reçu une nouvelle distinction.

La nouvelle Citroën C3 R5 se pose comme une candidates aux succès en 2018, alors qu’elle sera éligible pour le Championnat d’Europe des rallyes ERC de la FIA.

L’un des hommes forts du championnat FIA ERC Under 27, Filip Mareš, a été remarqué après une performance impressionnant lors du Rallye du Var le mois dernier.

Un nouveau livre de McKlein, spécialisé dans les publications liées au rallye, comprend une section sur le Championnat d’Europe ERC de la FIA.

L’un des hommes forts du Championnat d’Europe des Rallyes ERC de la FIA, Alexey Lukyanuk, recevra une nouvelle voiture et un nouveau copilote pour sa dernière sortie en rallye.