Official Series Partners

News

Candidat au titre ERC, Lukyanuk creuse l'écart dans la boucle matinale en Hongrie

2019-11-09T16:19:57+01:00novembre 9th, 2019|2019, Rally Hungary|

Candidat au titre ERC, Alexey Lukyanuk a creusé un écart de 20 secondes sur Ferenc Vincze lors des premières spéciales du Rally Hungary.

Ex aequo à l’issue de la superspéciale d’ouverture sur la piste de rallycross de Rabócsiring vendredi soir, les deux pilotes ont poursuivi leur bataille lors de la première vraie spéciale sur les 19,95 kilomètres d’Újhuta à Nyíri ce matin.

Vincze a eu l’avantage pour seulement 0,8 seconde, mais Lukyanuk (Saintéloc Junior Team) a réalisé un chrono sensationnel en SS3 (Füzér-Abaújvári elágazás) pour prendre la tête avec 18,2 secondes d’avance.

Un nouveau meilleur temps au volant de la Citroën C3 R5 en SS4 (Mád-Disznókö) a permis au Russe d’arriver au parc d’assistance avec 20,7 secondes d’avance sur Vincze.

Vincze (Korda Racing Team) peut s’estimer heureux de ne pas être plus loin au terme de la SS4 après avoir subi une crevaison à l’arrière droit sur sa ŠKODA Fabia R5. Le Hongrois n’a perdu que 2″5 sur Lukyanuk et demeure fermement en lice pour la victoire au général.

Leader du championnat, Chris Ingram s’est maintenu au troisième rang lors de la boucle d’ouverture, n’ayant “pas pris de risques” avec sa Toksport Fabia R5. Le pilote britannique n’est que 1″2 devant le nouveau champion ERC1 Junior, Filip Mareš.

Ayant réalisé le quatrième meilleur chrono de la SS1, l’Américain Sean Johnston a ensuite connu des hauts et des bas au volant de sa Citroën du Saintéloc Junior Team. Il a subi une crevaison à l’avant gauche lors de la première spéciale de la matinée et a perdu une minute ; il est ainsi relégué au 11e rang pour la deuxième boucle.

Le local de l’étape Norbert Herczig s’est également fait piéger par les conditions délicates avec une crevaison à l’avant gauche. Le quadruple champion de Hongrie estime que son pneu a crevé “environ quatre kilomètres avant l’arrivée”, en plus d’un problème de communication lors de la spéciale d’ouverture.

Par conséquent, Callum Devine s’est maintenu à la cinquième place devant Frigyes Turán, qui a survécu à un demi-tête-à-queue en SS3 dans des conditions humides.

András Hadik est huitième devant Łukasz Habaj, qui rattrape son retard après son accident de vendredi en essais libres. Habaj, qui fait partie des trois candidats au titre ERC ce week-end, est à plus de deux minutes de Lukyanuk.

Après avoir gagné des places suite à la SS2, Tibor Érdi Jr’s a vu son rallye s’achever pendant la SS4 en raison d’un tête-à-queue. Il a pu reprendre la spéciale mais a dû s’arrêter peu après car la suspension avant gauche de sa Fabia R5 était trop endommagée.

Niki Mayr-Melnhof, qui fête ses 41 ans aujourd’hui, a également abandonné lors de cette boucle d’ouverture, l’Autrichien ayant rencontré des problèmes de boîte de vitesses à la fin de la SS4.

Janós Puskádi et Joachim Wagemans sont tous deux partis à la faute en SS2, et aucun n’a pu conclure la boucle matinale.

En Abarth Rally Cup, il y a eu un coup de théâtre avant même la première spéciale du jour, puisque le leader Andrea Nucita (Loran Sri) n’a pas pu prendre le départ, victime de ce qui pourrait être un problème électrique sur son Abarth 124 rally. Cela a permis à Dariusz Polónski de prendre la tête de cette catégorie, mais non sans mal. Le Polonais s’est immobilisé temporairement lors de la SS2, mais a pu continuer avec sa voiture préparée par Rallytechnology.

La deuxième boucle de la première étape du Rally Hungary commencera à 14h42 CET.