Official Series Partners

News

Alonso et Remennik vers une arrivée au sprint en ERC2 à l'Acropole

2018-06-03T11:58:09+02:00 juin 3rd, 2018|2018, Acropolis Rally|

Juan Carlos Alonso garde clairement des vues sur la deuxième position de Sergei Remennik en ERC2 sur le Rallye EKO de l’Acropole, la lutte pour le podium faisant rage dans cette catégorie du Championnat d’Europe FIA des Rallyes.

Alonso l’Argentin avait occupé initialement cette deuxième place samedi, s’accrochant dans le sillage du leader de la catégorie production, Tibor Érdi Jr, mais 1’40” de pénalités l’ont renvoyé à la quatrième place du général dans la soirée.

Nous sommes arrivés en retard à l’assistance car notre extincteur s’était détaché [dans l’ES5]”, a expliqué Alonso. “Puis, avant la spéciale huit, nous avons eu une crevaison au début. Nous avons dû changer la roue, et avons été pénalisés [encore pour pointage en retard].”

Cependant, 37”9 le séparant de la deuxième place détenue par Remennik avant la boucle du dimanche matin, Alonso sentait avoir une opportunité. Il a remporté les deux spéciales, reprenant la troisième place à Petros Panteli dans l’ES10 pour faire bonne mesure.

C’était OK ce matin”, a-t-il déclaré.“Nous avons gagné les deux spéciales, et nous essayons d’attaquer pour la deuxième place. Il reste deux spéciales, c’est un rallye très difficile, tout peut arriver.”

L’avance de Remennik sur Alonso est retombée à seulement 8”6 avant ces deux dernières spéciales, en grande partie à cause d’une erreur dans l’ES10 qui a coûté 22”6 au premier cité.

Nous avons fait un tête-à-queue dans la deuxième spéciale [ES10] et perdu toute notre avance”, a relaté Remennik. “Nous avons glissé un peu plus qu’il ne fallait et sommes partis en tête-à-queue, bloquant la route. Il a fallu utiliser la marche arrière pour se remettre dans le bon sens.”

À la question de savoir quelle proportion du temps concédé à Alonso avait résulté de ce tête-à-queue, il a répondu : “Je ne sais pas, mais pour autant que je sache, tout l’écart a disparu entre nous et les autres.”

Bien qu’ayant perdu sa place sur le podium, Panteli reste le mieux placé pour bénéficier de toute erreur commise par Alonso ou Remennik cet après-midi, comptant respectivement 1”4 et 8”6 sur eux.

Zelindo Melegari demeure cinquième de l’ERC2 mais à plus de 14 minutes du trio, après de multiples problèmes techniques et des pénalités pour pointage en retard à l’assistance.