Official Series Partners

News

Adielsson ajoute une campagne ERC Junior à son programme

2019-01-18T11:00:36+02:00janvier 18th, 2019|2019|

Mattias Adielsson jouera sur deux tableaux pour son retour dans le Championnat d’Europe FIA des Rallyes en 2019.

Non seulement le talentueux Suédois visera les honneurs en ERC1 Junior sur une Citroën C3 R5 de Saintéloc Racing, mais il sera aussi ambassadeur pour sa fédération nationale afin d’aider à développer la prochaine génération de jeunes espoirs.

Depuis qu’il a impressionné durant un programme de quelques manches de l’ERC Junior en 2015, Adielsson a travaillé sans relâche pour bâtir son expérience de la compétition – y compris avec plusieurs sorties sur une R5 – et du financement. Il a scellé une alliance avec le Swedish National Team et fera le lien avec ses jeunes compatriotes passant du niveau national à la scène internationale en ERC.

Si l’ERC1 Junior – la catégorie réservée aux espoirs pilotant une R5 – sera la priorité d’Adielsson en 2019, il visera aussi de bons résultats au général et pourra compter sur l’expertise de la structure Saintéloc Racing, qui a connu de beaux succès en ERC avec des pilotes comme Kevin Abbring et Craig Breen. L’équipe française est aussi habituée à aider les jeunes pilotes à l’expérience limitée via son Saintéloc Junior Team, qui a emmené Stéphane Lefebvre à la couronne ERC Junior inaugurale en 2014.

L’ERC est une très bonne plateforme pour les pilotes venant de la base et qui luttent pour trouver des sponsors comme moi”, dit le résident de Gothenburg, âgé de 27 ans.“Avec la coopération d’Eurosport et de bons pilotes, c’est un choix très facile pour moi et mes partenaires. Il y a des rallyes particuliers, avec une ambiance géniale, et on est au niveau le plus élevé avec une R5, on attire toute l’attention. Quand j’ai couru pour la première fois en dehors de la Suède en 2015, j’ai réalisé que j’avais besoin d’un gros soutien pour réussir, on a donc commencé à travailler sur ce programme pour rendre possible ce que nous avons maintenant. La saison 2019 était l’objectif, et nous voilà.”

Sur ses ambitions pour 2019, Adielsson déclare :“Évidemment, nous visons le plus de points possible. Je n’ai pas beaucoup d’expérience à bord d’une R5 mais je suis un compétiteur et je veux gagner. On n’attaquera pas comme des fous pour faire de bons temps dans chaque spéciale et sortir de la route, on a un championnat entier à faire et on aura donc bonne stratégie. On a une voiture géniale et une équipe géniale, qui a de l’expérience à tous les niveaux.”

Adielsson, qui a piloté pour la première fois en compétition la Citroën C3 R5 de Saintéloc Racing en novembre dernier au Rallye du Var, retrouvera son copilote de longue date Andreas Johansson pour une apparition au SM-Sprint Winter qui lancera sa saison le 1er février. Diffusé en direct à la télévision, l’événement lui donnera un avant-goût de la C3 R5 sur surface glissante – et à Johansson, son premier run dans l’auto.

En disputant l’ERC1 Junior, Adielsson sera en lice pour la récompense de 100.000 euros à utiliser sur les rendez-vous de fin de saison ERC à Chypre et en Hongrie, deux rallyes qui ne font pas partie du calendrier ERC1. En fonction de ses résultats plus tôt dans l’année, ces deux rallyes pourraient lui donner une chance de jouer le titre au général.

Jean-Baptiste Ley, Coordinateur de l’ERC, déclare :“L’ERC est clairement un travail inachevé pour Mattias, pilote talentueux qui est sur nos radars depuis quelque temps. Il a montré beaucoup de promesses dans l’ERC Junior en 2015 et n’a pas eu les résultats correspondants malgré sa vitesse impressionnante. Mais l’ERC est resté un objectif clé, alors il s’est éloigné, a travaillé très dur pour réunir un beau groupe de partenaires, et s’aligne avec le Swedish ASN et une équipe de pointe avec Saintéloc. En combinant cela avec ses évidentes capacités, Mattias a tous les ingrédients en place pour une saison 2019 réussie.”

Vincent Ducher, Rally Manager de Saintéloc Racing, déclare : “Ça va être génial de travailler avec Mattias et Andreas. Ils ont une bonne expérience des voitures R5 et l’équipe a une expérience immense de l’ERC. Je suis sûr que nous ferons du beau travail ensemble.”